Confrérie des Hysts

Aller en bas

Confrérie des Hysts

Message  Narrateur le Mar 25 Juin 2013, 18:02

Confrérie Hystorienne
Gouvernement Indépendant d'Hermeus

Description :

La Confrérie des Hysts (dérivé du Gouvernements des Historiens) est un gouvernement politique séculier qui prend racine dans les premières ères de la colonisation. Grâce à son isolation géospatiale, ce régime a toujours su garder ses distances des grands conflits du système, et a profiter de sa position extérieure à celle des scientifiques pour développer un sens absolu de l'histoire. Son blason est une flèche tournée vers le bas symbolisant le lien entre le ciel et la terre. En raison de leur proximité avec le soleil, les Hysts ont développé un respect profond de leur étoile et sont considérés comme les derniers croyants en une entité supérieure mystique et omnipotente.

Information a écrit:Monothéistes, ils ne voient pas le soleil comme une divinité existante, comme le font la plupart des impériaux, mais considèrent qu'il s'agit là de la représentation d'une forme éthéré, un dieu non-vivant, appelé l'Elohar ou le Grand-Tout.

Habitants de la planète Hermeus, les Hysts sont isolés de la géostratégie spatiale et ne sont pas considérés comme de jure appartenant aux Dominias Imperialis. Ils appartiennent aux domaines sapiensis et sont les seuls à pouvoir revendiquer une indépendance vis à vis de l'ensemble des autres mondes, même si la surface de leur planète n'a pas été terraformée. En plus d'être isolés géographiquement, ils vivent dans des cavernes aux prouesses technologiques inégalées leur évitant de supporter la chaleur de la surface.

Traditionalistes et monarchistes, ils n'hésitent pas à soutenir les régimes anti-impérialistes et rejoindre les coalitions sapiennes dans les conflits interplanétaires. Lors de la Grande Guerre, ils furent extrêmement proches de Cyclön bien que gardant toujours une ambiguïté pour préserver leur monde des attaques impérialo-cerclistes. Lorsque les tensions sont grandes, les Hysts se lancent dans des Guerres Saintes, appelées les Hystoriades, afin de conquérir des territoires de l'Empire. Depuis l'échec de la dernière Hystoriade, l'Empire chargea le Triumvirat Vénusien d'établir un blocus sur l'Orbitale Intérieure, empêchant tout transit entre les Hysts et le reste du système.

La Confrérie essuie un blocus commercial de la part du Triumvirat, instigué par l'Empire, sous couvert de la loi interdisant les religions monothéistes et en vertu du décret de l'antisapienisme interdisant les Sapiens à détenir des gouvernements indépendants à l'Empire. Malgré ce blocus, il est possible d'observer quelques rares flux migratoires, même si les impériaux sont mal vus sur les territoires hermeusiens, et vice versa.

Hiérarchie :


  • Pouvoir Absolu : Sultan
  • Pouvoirs Secondaires : Hobereaux | Cour Historique
  • Cadrans Étatiques : Sahibs | Beylicats | Califats | Mémorial
  • Confréries Annexes : Amirauté | Ordre des Cheikh | Hadjibs Mercuriens | Seigneuries des Achrafs | Vizirat | Conteurs
  • Autres : Capitainerie | Historiens


Croyances :

Ils espèrent avec la ferveur digne des plus grands croyants le retour prophétique du Train galactique de Centauri. Ce dernier fut envoyé lors d'une expédition que leurs ancêtres organisèrent afin d'étudier l'histoire de l'univers, et devait voyager durant plus d'une centaine d'année avant de revenir. Hélas, même après plus de 2000 ans d'attente, le vaisseau d'exploration ne revint jamais. Le reste du système solaire considéra les scientifiques de l’expédition comme morts, tandis que les Hysts gardèrent espoir, et célébraient la date du départ à chaque rotation hermeusienne, comme un hommage en mémoire des familles disparues.

Le Pouvoir du Sultan

Le régime est dirigé par un sultan possédant le pouvoir historique absolu. Ce dernier est généralement issu des plus grandes familles prestigieuses de la Confrérie et détient un immense savoir culturel sur le passé ainsi que le futur de l'humanité. Les Sultans sont choisis selon leurs connaissances parmi un ensemble de prétendants au trône. Il est d'ailleurs courant qu'une dynastie soit déchue par le manque de savoir d'une génération, et qu'une nouvelle famille royale usurpe le pouvoir en revendiquant un savoir plus conséquent.

La création du sultannat remonte à l'époque colonial, lorsque le calife Mouha Dounkhal forma la première assemblée des historiens en 1586 et officialisa plus tard le premier gouvernement colonial d'Hermeus. A cette époque, les historiens se penchèrent sur le meilleur système politique à appliquer à une colonie aussi reculée et difficile d'accès, et optèrent pour la monarchie. Héritiers des royaumes d'Afrasie centrale et du royaume Tamazgah, la peuplade se plia rapidement à la constitution de Mas'R et adopta un système monarchique parlementaire.

Le sultan détient les pouvoirs absolus, c'est lui qui possède les clefs de la Confrérie et dicte l'ensemble des lois. Il est le seul capable de gracier un criminel ou encore d'appliquer la sentence de l'exclusion planétaire. Il gère également la politique extérieure de la Confrérie et nomme directement les hobereaux (conseillers). Seule la cour historique détient le droit de le démettre. Cette faction marque le record du nombre de dirigeants successifs à avoir gouverné un monde sans entrer en guerre civile ou sans subir de grave crise sociétale. Il y a eut en tout une vingtaine de sultans depuis la fondation de la Confrérie, tous de la lignée de Dounkhal.

Quelques branches familiales célèbres :
   

  • Branche des Ziyad'Alir  
  • Branche des Idhari'Alir    
  • Branche des Nosseyr'Alir
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2107
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum