Esoan Ilenco [valide]

Aller en bas

Esoan Ilenco [valide]

Message  Esoan Ilenco le Dim 27 Oct 2013, 14:23


    Identité
  • Nom : Esoan Ilenco
  • Anciens Comptes : 

    Profil



  • Race : Evolutios
  • Sexe :  Femme
  • Âge : 26 ans
  • Planète d'origine : Cyntheros
  • Apparence :  Lorsque l'on voit Esoan, la première chose qui frappe, ce sont ses yeux. D'un bleu si clair qu'il en est presque blanc, ils semblent immobiles, et ce n'est pas faux, dans la mesure où elle est aveugle. Tout son visage semble être construit autour de ce regard troublant. Le visage rond, laiteux, et les lèvres d'un rose pâle et doux. Une légère chevelure blonde arrivant à la moitié de son dos, le plus souvent attachée, termine d'encadrer ce tableau presque angélique. Le reste de son corps est bâti de la même manière. Légèrement petite pour sa race (1m98), elle est frêle et semble presque fragile, même si les tuniques plutôt amples qu'elle porte au quotidien tentent de masquer sa faiblesse physique. Par contre, elle se tient toujours droite, une attitude fière et sûre d'elle, comme si son mental tentait de compenser ce que son corps n'était pas capable d'apporter. Elle porte une longue cicatrice, une estafilade le long de sa clavicule, jusqu'au mamelon de son sein droit, souvenir douloureux d'un jour où son père adoptif lui apprenait à développer son sens de l'anticipation.
  • Métier :Commerçante
  • Compétence :

    • Psyché Télépathique
    • Concentration




  • Groupe : Triumvirat Vénusien

    Informations



  • Histoire : 
    Il était tard cette nuit là, lorsque l'enfant poussa son premier cri sur Cyntheros. La mère haletait, encore sous le choc de cette naissance qu'elle n'attendait pas. Personne ne s'était rendu compte de sa gravidité. Personne n'avait remarqué de renflement le long de sa ligne parfaite. Personne ne s'était douté qu'au cœur de ses entrailles s'était joué le destin de sa famille. Qui en était le père ? Le voisinage avait commencé à jaser lorsque les premiers cris de douleurs avaient retentis et que le médecin s'était précipité chez Layrë. On l'avait vu en bonne compagnie plus d'une fois, mais aucun n'était resté plus d'un jour. Alors comment savoir de qui ce nouveau-né était la descendance ? Qu'importe. La mère prit l'enfant dans ses bras, et le serra contre sa poitrine qui laissait échapper le nectar sacré dont se nourrirait la progéniture. Et lorsque les lèvres douces rencontrèrent le mamelon gonflé, elle s'y refermèrent et tétèrent goûlument. C'est alors que ce produisit le premier contact. Celui qui marqua la vie de la mère, aussi bien parce qu'il la rendit folle d'amour pour l'enfant, mais aussi parce qu'il la terrifia. Le bébé, une fille, plongea son regard dans celui de sa mère, et ses yeux étaient presque blancs, perçants... Différents.

    Hormis les quolibets, et les moqueries que subissaient la famille monoparentale, l'enfance de l'enfant se passa de manière plutôt normale. A l'exception près qu'Esoan était aveugle. Elle ne distinguait rien. Seulement quelques variations de lumière, enfin quand celles-ci sont fortes. Elle apprenait à évoluer dans le blanc, ou dans le noir. Jamais de gris. Jamais de couleurs. On pouvait les lui décrire, elle n'arrivait pas à les imaginer. Rien à faire. Mais elle apprenait à vivre autrement. A ressentir autrement. Elle avait les yeux au bout des doigts. Par un simple toucher, elle devinait la texture, la forme, l'objet se représentait dans son esprit. Par une écoute, elle appréciait les distances, elle apprenait à anticiper, si bien qu'elle développait un sens de la concentration que sa mère n'avait jamais vu ailleurs. Son calme et sa gentillesse en frappait plus d'un. Elle ne renvoyait pas les coups, jamais. Elle ne se laissait pas vraiment faire, mais la méchanceté n'était pas dans sa nature. Petit à petit, elle se prenait de passion pour l'écoute des lecteurs, la science, la politique. Ce qu'elle ne pouvait pas voir, elle l'étudiait.
    Un jour, sa mère rencontra l'homme qui allait devenir celui qu'elle appelait Père. Toujours il la portait, au plus haut, poussant ses capacités au maximum. Parfois de manière maladroite, ce qui lui avait valu cette cicatrice, alors qu'elle n'avait que 9 ans. Il la poussait à travailler sa concentration, et elle se loupa, laissant la lame du couteau entailler légèrement sa peau blanche et innocente. La seule cicatrice qu'elle ai permis à quiconque de lui infliger. Mais la concentration ne fut pas la seule chose qu'elle découvrit. Son esprit semblait... Plus ouvert que les autres. Elle ne voyait pas le monde, et c'était souvent demandé pourquoi, mais elle comprit un jour que si son esprit était fermé au monde physique, c'est qu'il était ouvert sur une autre porte, vers le monde de la communication mentale. Il fut long et douloureux de maîtriser l'ouverture et la fermeture de cette porte. C'était comme si un jour, les gonds avaient lâchés. Son esprit fut assailli de pensées, et de peurs, et de doutes, et de joies qui n'étaient pas les siennes. Elle avait beau les repousser, elles revenaient sans cesse, de plus en plus nombreuses, de plus en plus douloureuses. Prostrée dans sa chambre, elle y passa des jours, des nuits, des semaines, des mois, interdisant à tous d'entrer, se nourrissant au minimum (ce qui explique sans doute sa faiblesse physique), travaillant sur elle même pour refermer cette porte, et avoir le choix d'explorer ou pas ce monde parallèle où il était difficile d'évoluer sereinement. Aujourd'hui, elle maîtrise sa psyché, s'en servant comme une aide lors de situations délicates.

    Vénusienne, elle avait été très tôt amenée à vénérer les Dieux-vivants, au sein de l'Ordre du Cercle, ce qui n'entrait pas vraiment en contradiction avec cette passion pour les hommes Erudits qu'elle avait étudié tout au long de son enfance.
    Native du continent d'Aphrodite, elle éprouve un respect et une loyauté sans faille pour le Triumvirat Vénusien, qui est selon elle la façon parfaite de diriger un monde (mais il faut avouer qu'en dehors de Cyntheros, elle ne connaît pas grand chose aux façons de vivre du reste du Système Solaire).

    Lorsqu'est arrivé l'heure de vivre par elle-même, elle a été embauchée par une petite entreprise de commerce inter-planétaire, et sa maîtrise de la psyché télépathique lui valu une promotion récente en tant que commerciale. Elle avait pour mission de convaincre les potentiels clients d'acheter. Ce n'était pas du tout dans sa façon de voir les choses, et elle n'avait pas encore été appelée à sa première mission, étant donné qu'elle avait besoin de trouver une pilote pour son vaisseau, n'étant pas capable de naviguer par elle même. Mais au fond d'elle, elle y voyait un moyen de prêcher son dogme, ce en quoi elle croyait, et tenter de rallier d'autres personnes à l'Ordre.

  • Inventaire : 2000 crédits, Un petit vaisseau pouvant acceuillir 3 personnes (dont sa pilote), un pantalon noir près du corps, cuissardes camel et une longue tunique blanche arrivant à mi cuisses très ample, un pistolet laser léger.
  • Psychologie : Esoan croit. Elle croit au plus profond d'elle que l'homme savant doit être vénéré, qu'il est la clé vers l'avenir, et que seule l'érudition peut mener à une évolution encore meilleure. Elle croit aux 10 commandements Cerclistes, comme elle croit au fait que la mort d'un homme est aussi importante que sa vie, si cette dernière a été jalonnée de savoir. Elle croit aussi en la force de son esprit, parce qu'elle ne croit pas au pouvoir de son corps.
    C'est une jeune femme plutôt méfiante envers le reste des populations. Elle ne sait pas ce qu'ils valent, elle ne connaît pas leur façon de vivre, et elle ne connaît pas leurs intentions au premier abord, et, dans la mesure où elle ne peut se fier à leur expressions corporelles, il lui faut d'abord se connecter avec leur esprit, ce qui n'est pas évident. D'où sa méfiance naturelle.
  • Affection : Toute son affection va vers des choses plutôt simples, l'Ordre du Cercle, le Triumvirat, sa mère, et surtout la beauté de son monde de naissance, Cyntheros.
  • Aversion : Ceux qui refusent de l'écouter. C'est vraiment ce qu'elle déteste le plus. Esoan part du principe que l'on peu avoir ses propres opinions, mais que chacune mérite d'être écoutée, et par extension, la sienne aussi. Elle a aussi une peur panique de l'échec. Etant donné qu'elle a la sensation de ne pas pouvoir faire le poids sur le plan physique, elle a besoin d'être sans cette rassurée, et de ce fait, de toujours réussir.

    Disposition



  • Fuseau Horaire : Paris
  • Disponibilité : A peu près tout le temps
  • Indisponibilité :Le lundi après midi, le jeudi matin.

    Comment avez-vous connu LEOSS ?Bouche à oreille
avatar
Esoan Ilenco
Nouvel Arrivant

Messages : 7
Réputation : 1654

Feuille de personnage
Métier: Commerciale
Crédits: 2.000
Race: Evolien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Esoan Ilenco [valide]

Message  Narrateur le Dim 27 Oct 2013, 17:19

Bonjour et bienvenue à toi sur LEOSS !

Aha ! Une Vénusienne, intéressant ^^ Tu remarqueras bien vite que le jeu de ces derniers peut s'avérer passionnant, l'histoire du forum est maîtrisée, tu as lu les règles semble-t-il, je ne vois pas de raison de refuser cette candidature, ce pourquoi je la valide donc !

Tu as l'honneur d'être le premier personnage vénusien Wink
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2076
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum