Tribus Tewannes

Aller en bas

Tribus Tewannes

Message  Narrateur le Mar 25 Juin 2013, 18:02

Clans et Tribus Tewannes
Les dernières civilisations terriennes

Les Clans et Tribus Tewannes sont les diverses nactions peuplant la planète Terra, rassemblée sous la bannière du Cheft. Il existe différentes variantes de l'étendard bien que l'officiel, décreté par le code impérial, représente un monde bleu duquel s'échape quatre flèches. Ce symbole représente les origines de l'humanité, et l'exode colonial qu'a connu Terra dans les débuts de la posthistoire.

Les peuples de cette faction sont exclusivement du genre homo sapiens, et il n'existe aucune présence d'homo evolutio ou de meilloris. Les sapiens des clans sont soutenus par les sages et respectueux ab-antalis, bien que la tyrannie des zyonnautes opresse les états membres des Clans et Tribus. De ce fait, les tribus de Terra sont extrêmement primitives. On compte également des tribus squamas, quelques familles implantées de primas, ainsi que des colonies formiciennes et une faible présence d'hyménoptères dans les jungles profondes.

Politique


Cette faction est régie par un code de règles appelées les Lois Claniques, constamment modifié, amélioré ou radicalisé durant les sessions du parlement templier, ayant lieu aux solstices d'été et d'hivers. Durant cette période, les représentants de toutes les tribus descendent sur le pôle sud de la planète, en Antartica, une colonie impérialiste constituée de plusieurs états civilisés et sédentaires. Ces rencontres sont l'occasion pour de nombreux membres de clans de se faire de nouveaux alliés mais également d'en apprendre plus sur les cultures amies ou ennemies.

C'est en Pensacolie, le pays présidé par le Chef ou la Cheftaine des clans, que se déroulent, durant plusieurs jours, parfois jusqu'à un mois entier, les réunions officielles et officieuses des représentants tewans. Là, les parlementaires proposent et votent les textes de lois qui seront alors envoyés aux représentantes, un groupement plus politisé et surtout plus impérialiste que ne le sont les diversités parlementaires. Les représentantes ont un droit de regard et de veto sur les textes proposés, et sont constituées de sièges représentant proportionnellement les tribus au droit d'entrée. La politique de Terra n'est cependant pas aussi simple...

En effet, la surface du monde ayant été entièrement modifiée à travers les époques, et avec l'épuisement des eaux océaniques et atlantiques, drainées par mers entières sur les autres mondes pour les processus de terraformations, les saisons chaudes se sont intensifiées et les aires glacières surviennent de plus en plus couramment, de plus en plus meurtrières. Passant de -50° à des zones où il y fait plus de 80°C, les zones vivables sont devenues presque rares, voir même introuvables, à l'exception du dernier continent au Sud. Ainsi, les clans des continents originels ne sont pas tous représentés, rare sont ceux d'ailleurs qui parviennent à traverser les mers acides pour rejoindre les civilisations sédentaires.

Sur Terra, donc, il existe une constante lutte entre individus. Les tribus naissent et disparaissent comme les saisons, des peuples entiers meurent de famine ou de catastrophes naturelles tandis que d'autres éradiquent leurs voisins afin de leur soutirer leurs biens et leur nourriture. Homo sapiens n'y a presque même plus sa place, alors qu'il s'agit non seulement de sa terre natale, mais en plus de son dernier monde où il est encore accepté.

L'ombre impériale

Enfin, dernier point et non des moindres, si Terra semble libre, le Civitas Imperium est le véritable problème de ce monde. Basé sur la cité spatiale de Zyon, flottant en orbite de la planète, le régime ecclésiastique ségrégationniste opère stratégiquement afin de tarir les ressources du dernier continent et d'exploiter les matières premières de la surface du globe.  Régulièrement, d'immenses vaisseaux de près de 3 kilomètres de long viennent extraire des roches afin d'en récolter le contenu, ne se souciant guerre des zones d'habitation (sauf pour les pays du Sud), et annihilant toute tribu se trouvant dans sa zone d'extraction. On les appelle les "Mangeurs de Montagnes".

L'ordre impérial est plus ou moins toléré selon la politique des derniers pays. Mais chacun sait que le Civitas détient le dernier mot, opérant ainsi une politique colonialiste sur l'ensemble du monde, tout en faisant attention à rester dans la légalité, et ne pas s'attirer les foudres du régime de Marz.

Encyclopédie de Cyclön - 3598 a écrit:Le Cercle joue un rôle important dans les relations extraterrestres, car une organisation stricte et incomparable les aide à mieux s’y retrouver. Peu nombreux, les cerclistes errent de planète en planète, et n’agissent plus vraiment directement dans les affrontements politiques et militaires. Il est d'ailleurs probable que le fait que si les zyonautes ainsi que la cité d'Octonia soient les premiers à rencontrer lorsque l’on se rend sur terre, il s'agisse indéniablement des intentions du Cercle, car intimement lié au C.I. Et ces derniers ne se préoccupent pas de la pauvreté technologique des habitants réels de la planète. De par ces actes, on reconnaît bien là une Dictature.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2280
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum