Miyamoto Shingen

Aller en bas

Miyamoto Shingen

Message  Miyamoto Shingen le Lun 11 Nov 2013, 17:11


    Identité
  • Nom : Miyamoto Shingen
  • Autres Comptes :  /

    Profil


  • Race : Melior
  • Sexe : Homme
  • Âge : La trentaine avancée.
  • Planète d'origine : Titania (lune d’Ouran)
  • Apparence : Shingen mesure 1m85, de carrure moyenne bien que son corps ait été sculpté par la pratique du sabre. Son visage est plutôt buriné, il arbore une barbe assez fournie et coiffe sa tignasse brune le plus souvent avec un chignon traditionnel ou détachés pour cacher la cicatrice sur son front. Il revêt habituellement un kimono dans un ton pastel, un peu usé par le temps. Il porte son sabre à son côté. Sa démarche est assez nonchalante avec un pas de marche court et un léger balancement latéral.  
  • Métier : Rônin, un peu mécanicien pour gagner sa vie.
  • Compétence : Arme blanche
  • Groupe : Royaume d’Ouran (par défaut)

    Informations



  • Histoire :
    Shingen est né un peu après 3700 dans le village de Miyamoto, dépendant du clan Date protecteur des terres de ce fief de Titania. Il est difficile de savoir exactement sa date de naissance à cause des errements de l’état civil dans ce genre de petites collectivités et on se fiche un peu de ce genre de chiffres qui ne mesurent pas la sagesse d’un homme. Dans la tradition des Cinq Couronnes, le jeune garçon est élevé dans les principes ancestraux du corps et de l’esprit bien faits. Il apprend la calligraphie, le calcul, l’histoire, les valeurs du code moral d’un bon ouranien et toutes ces choses à l’école. Dans le même temps, l’éducation physique n’est pas négligée contrairement à ce qui peut être prôné en d’autres systèmes. On vante les mérites d’un corps musclé et endurant dans les Cinq Couronnes, rechercher la faiblesse d’une anatomie d’Evolien est une véritable aberration. Certains disent que le Tenno ne ferait qu’une bouchée de l’Empereur s’il le défiait en duel, d’autres craignent les pouvoirs mentaux développés par cette nouvelle forme d’évolution humaine.

    Shingen n’a que treize ans quand il intègre le service du Daimyo. Il a déjà été remarqué pour ses compétences intellectuelles et physiques. On manque d’hommes surtout, les temps sont durs pour maintenir l’ordre partout et les bons guerriers sont souvent engagés dans les plus grandes maisons. On prédit au jeune adolescent un avenir auprès du Roi de Titania et même peut-être le Graal suprême, la garde personnelle de celui qui dirige les Cinq Couronnes depuis Ouran. Cette année-là, le samurai tue son premier homme, un bandit qui rançonnait les honnêtes gens. Dans les Cinq Royaumes, quand on parle de tuer c’est avec une lame ou une arme à feu. Ces antiquités qui sont plus qu’obsolète en d’autres lieux sont les seules acceptées sur ces terres. Cette tradition date de la fondation même, issue des convictions profondes que l’Homme ne devait plus utiliser d’armes capables de détruire son environnement, à défaut de toutes les éradiquer. Cependant on peut noter que le royaume dispose tout de même de puissants vaisseaux de guerre de technologie avancée pour défendre ses frontières contre d’éventuels envahisseurs.

    Shingen parfait donc son art du sabre, de la stratégie et de l’aménagement du territoire auprès de son seigneur au fil des ans. Il apprit à seconder efficacement ce grand homme qui l’avait sorti de l’anonymat de son village et redoubla d’ardeur quand la maladie lui fit perdre un œil. Le daimyo était devenu un second père pour lui et rien n’était trop pour gagner ses éloges. A son contact, le jeune homme se sentait devenir meilleur et la population n’en était que plus récompensée de leurs efforts. Après quelques années de prospérité et de bons souvenirs, la quiétude du fief fut mise à mal par un terrible événement. Par une nuit froide et sombre, le daimyo fut mis à mort par un groupe de tengus. Esprits frappeurs mystiques, créatures démoniaques ou assassins envoyés par des rivaux, nul ne le saura jamais vraiment. Le clan Date s’était fait de nombreux ennemis entre les jaloux de leur réussite et ceux qui n’appréciaient pas leur ouverture aux religions de l’Empire au détriment des esprits naturels ancestraux. Shingen n’avait pu défendre son seigneur alors qu’il avait juré de le protéger de sa vie s’il le fallait. En effet, le samurai fut un des premiers tombés, laissé pour morts après une attaque sournoise qui le toucha à la tête, laissant par ailleurs une belle cicatrice. Sans successeur direct pour prendre la suite du Daimyo, le clan Date tombait et un autre prit rapidement sa place, après nomination par le Roi.

    La suite des événements fut une traversée du désert pour Shingen qui dut s’exiler en rônin qu’il était devenu. Le regard des gens avait changé à son encontre, ils détestaient maintenant celui qu’ils avaient jadis adoré. L’ancien samurai se sentait lui aussi profondément coupable de ne pas être mort à la place ou au pire avec celui à qui il devait tout. Une longue période d’errance, de mendicité et les affres de l’alcool furent son quotidien alors même qu’il était honni jusque dans son propre village natal. Alors qu’il était au fond du gouffre, il avait bien tenté de faire son devoir en mettant fin à ses jours mais le courage lui manqua à chaque fois. A ce jour encore, il s’agit de la seule tradition qu’il n’a jamais pu respecter sans qu’il puisse se l’expliquer. Peut-être tient-il trop à la vie ou bien l’épreuve aura révélé sa lâcheté latente…

    Une rencontre changea la parodie de vie qu’il menait suite à sa lente descente aux enfers. Un vieil homme l’eut pris en pitié et accueilli sous son toit alors qu’il gisait à demi conscient sous une pluie battante au bord d’un chemin. Les jours qui suivirent furent terribles pour purger le corps de la dépendance à l’alcool mais Shingen tint bon. Son bienfaiteur était un étranger qui venait de loin en delà des contrées des Cinq Couronnes. Il ne sut jamais trop bien d’où mais il s’en fichait bien. Grâce à son amitié, il put démarrer une nouvelle vie en apprenant à ses côtés ce que cet ancien appelait de la mécanique astronavale. Pendant des années il resta à ses côtés en aidant à faire tourner la petite échoppe du vieux Duncan qui n’était plus trop dans ses bons jours. Ils ne roulaient pas sur l’or mais ils avaient une clientèle de curieux qui appréciaient cette technologie inoffensive venue d’ailleurs. Les gens profitèrent ainsi de machines relativement simples mais qui changèrent leur quotidien tout de même.

    Aujourd’hui, le vieux Duncan vient de fermer les yeux pour la dernière fois. Il aura fait son temps le bougre. Shingen hérite de l’échoppe et du vaisseau, toujours entretenu bien que de conception ancienne, à bord duquel le vieil homme avait rejoint cette partie du Système. Avec 2000 crédits en poche, on ne va pas bien loin. Duncan n’a pas le cœur à reprendre la routine quotidienne mais que peut-il faire d’autre…

  • Inventaire : 2 000 crédits, un kimono élimé, un katana, vaisseau personnel
  • Psychologie : Shingen est un homme droit et honnête. C’est un homme de tradition qui n’aime pas qu’on les remette en question même s’il s’est ouvert à l’inconnu par la force des choses. L’âge et l’entraînement aidant, il est devenu calme et posé. C’est un homme de parole aussi, qui ne s’engage pas à la légère. Il parle peu de son passé qui le tourmente et qui avait causé son addiction à l’alcool pour essayer d’oublier. Il combat aussi cette dépendance même si il aimerait avoir plus de distraction pour faire évader son esprit quelques fois. Le titanien se sent concerné voire responsable à chaque fois qu’une erreur ou injustice est commise sous ses yeux. Il se sent coupable de la mort de son ancien maître et cherche donc à aider son prochain ou partager ce qu’il a avec ceux dans le besoin même s’il est lui-même plutôt pauvre. On peut dire que c’est un bon samaritain qui n’a aucun a priori sur les gens, un homme qui aime les plaisirs simples de la vie.
  • Affection : manier son sabre, voyager, faire des rencontres, aider les gens, bricoler, les vêtements amples, les traditions de son pays, l’alcool.
  • Aversion : être pris à défaut, les tengus, le déshonneur (même s’il doit vivre avec), l’irrespect, la traîtrise, la lourdeur des protocoles, l’alcool.

    Disposition



  • Fuseau Horaire : GMT+1
  • Disponibilité : Régulière, plutôt quotidienne pour le moment
  • Indisponibilité : Je préviendrai en cas de réelle absence
    Comment avez-vous connu LEOSS ? Prêche du fonda lors de ses pérégrinations (sur SWOR pour le coup)
avatar
Miyamoto Shingen
Nouvel Arrivant

Messages : 4
Réputation : 1863

Feuille de personnage
Métier: Rônin, bricoleur
Crédits: 2.000
Race: Melior

Revenir en haut Aller en bas

Re: Miyamoto Shingen

Message  Narrateur le Mer 13 Nov 2013, 00:13

Prêche du... Oh le fieffé menteur ! Razz

Une fiche ma foi très bonne, l'univers le LEOSS est maîtrisé, je connais ton style, bien que le syndrome galactique soit là : On est dans le système solaire, le terme "région galactique" ne s'utilise pas, on parle de "systémique" Wink

J'ai donc corrigé la seule petite faute, et je vais valider cette fiche !

Bienvenue officiellement chez les Ouraniens, ils n'ont pas encore de Gameplay défini, il faudra attendre encore un peu désolé ^^"
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2306
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum