[Titan] L'enfer blanc

Aller en bas

[Titan] L'enfer blanc

Message  Calliope le Mer 20 Nov 2013, 22:47

Outro by M83 on Grooveshark


Titan, l'astre glacé






Neil Sightless
Le plus grand satellite de Cronosis était un enfer blanc. La glace naturellement présente en grande quantité à sa surface avait été utilisée pour lui développer une atmosphère respirable, mais celui ci restait toujours inhospitalier. Quelques villes et des villages parsemaient  çà et là la surface de ses océans de glace,  encerclant les quelques îles de roches d’où les Cryovolcan rejetaient leur méthane. Les tempêtes blanches parcouraient ses vastes et froides étendues, mais rendaient ses habitants plus chaleureux que la normale. Si hostile à la vie Titan fut il, c'était dans l'adversité que les âmes de ses habitants se resserraient.

Les hydrocarbures pleuvaient littéralement, constituant rivières et lacs de ce combustible peu couteux. La compagnie Wotan avait l'exclusivité de sa récolte et de son exportation, faisant d'elle un acteur de poids dans les  Groupes Alliers. Son patron, le Meilloris Neil Sightless était un misanthrope ayant acheté des quantités d'esclaves Primas pour exploiter ces hydrocarbures à moindre coût.






Amin Al-son
Leur tolérance au froid et leur débrouillardise avaient propulsés Wotan dans le top dix des entreprises galactiques, et c'était également d'eux que pourrait advenir sa ruine.

Car les Primas devenus largement majoritaires sur Titan décidèrent que le temps de l'esclavage devait cesser. Menés par leur charismatique chef de guerre Amin Al-son, ils entamèrent une violente révolte à l'encontre des forces de sécurité de Wotan. Les villes et villages tombèrent les unes après les autres et Alfadir, la tentaculaire ville dirigée par Sightless fut la dernière à tenir face aux insurgés qui occupèrent quatre vingt dix huit pour cent de Titan.


C'était à cet instant précis que le destin de Titan bascula. Car deux vaisseaux approchaient sa gracieuse présence astrale. L'un d'eux était un petit vaisseau rapide et à son  bord Neydilli Mangalar ainsi qu'une dizaine de guerriers de son clan venaient apporter leur aide aux Primas. Son pilote, un contrebandier d'un autre clan de Terra habitué à passer le blocus avait conté aux Dege ce qu'avaient fait les Primas de Titan. Se révolter contre l'esclavage et revendiquer la planète. En un sens, il étaient frères avec la cause des tribus de Terra.

L'autre était un gigantesque cuirassé-intersystème, engin rare et à la puissance quasi inégalée. Celui de l'empereur en personne. Alors que le vaisseau sapiens  approchait d'un village rebelle sans avoir été repéré par l'Empire ou Wotan, le cuirassé géo-stationnait prés d'un petit champ d’astéroïdes. Un serviteur de l'empereur approchait de lui.


"Souhaitez vous prendre contact Imperator?"
Car il avait le choix de s'adresser à Neil Sightless comme à Amin Al-son en premier.

Dans la nuit Titane, le petit vaisseau transportant Neydilli se posait sur la place d'un village primas. Les bâtiments étaient des préfabriqués d'aciers et de composites abritant des centaines de ces hommes singes. Les chutes de neige étaient légères mais le vent fort, et c'est à travers celui ci que la puissante voix rocailleuse d'un guerrier primas raisonna aux oreilles de Neydilli et ses hommes.


"Qui êtes vous! Que faites vous ici!"

Ils étaient une poignée de Terriens, entourés de dizaines de primas aux épaisses fourrures blanches et noires. Qui sait ce qu'ils venaient faire ici?

L'espoir était quelques choses de si mystérieux. Il ne suffisait que d'un rien pour vous faire garder l'espoir, et c'était lui qui maintenait allumée l'étincelle scintillant au fond de vos yeux. Le plus entrainé des soldats désespéré ne tiendrais pas face à des révolutionnaires qui continuaient à croire en leur rêve de liberté. Dans un camp comme dans l'autre, les habitants de Titan avaient besoin de cela.


avatar
Calliope
Modérateur

Messages : 8
Réputation : 1630

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Titan] L'enfer blanc

Message  Narrateur le Sam 23 Nov 2013, 22:15

C'était un visage fermé. Tel était l'Imperator, impétueux et impitoyable individu. Non pas dans le sens que l'on souhaiterait lui accorder. Mais dans la droiture de ses gestes. De ses actions. Car chaque chose qu'il entreprend a un sens. Chaque opération est une gestion politique idéalisée, contrôlée, droite et stricte. Car il existe un ordre à respecter, une paix à faire régner. Et la guerre, loin d'être rare, ne doit pas déchirer l'espace et le temps, et s'étendre dans les voûtes célestes. Elle ne le doit plus. Pas comme avant.

C'est le visage sévère qui le caractérise, qu'il s'avance vers cette baie vitrée, feutrée. La lumière n'en ressort pas. D'ailleurs, les produits cosmétiques qu'il porte constamment empêche le moindre rayon de soleil de lui faire quelconque dommage épidermique. C'est que, les conseillers et son entourage sont si prudents à son égard. Un rien peut être dangereux. Et tout est constamment étudié pour éviter le moindre mal, la moindre douleur, ne serait-ce que la plus petite attention portée aux poussières de l'espace.

L'Empereur doit vivre pour régner.

« Envoyez une délégation pacifique composée de trois diplomates et un négociateur sur place. Chargez-les de contacter d'abord Neil Sightless, et de l'inviter à rejoindre notre bord afin d'entamer une démarche de pacification de la révolte. Nous allons gérer cette affaire avec le plus de tact possible. Nous contacterons Amin Al-son en second lieu, avant, je dois préparer le terrain pour vérifier certaines choses. »

L'empereur n'aimait pas se déplacer. Il aimait respirer l'air océanique d'Armars depuis le Thronarium, et gérer les affaires de petites familles nobiliaires locales. L'histoire du Système Solaire était pour lui aussi intéressante qu'un fond sonore. Ce qui l'importait était de garder sa lignée pure et saine. Il avait déjà beaucoup à faire avec son petit espace, si en plus de cela il devait s'occuper des conflits loin de plusieurs millions de kilomètres.

Mais l'obligation est une tâche à laquelle se soumettent tous les hommes de pouvoir. La responsabilité, un fléau pour les ambitieux. Si les conseillers du Cercle avaient jugé cette affaire suffisamment dangereuse pour que l'Empereur lui même eut à se déplacer, c'est qu'il y avait matière à risquer gros. Ou alors, la spéculation était de mise, et un malin complot avait entraîné le représentant de l'Empire dans un subterfuge malicieux. Mais pour ce dernier cas, notre vénéré n'avait aucun doute : personne n'était encore assez puissant pour causer pareil trouble dans la caste de Marz.

C'est alors que ses neurones s’inter-connectèrent dans un fracas d'atomes et d'énergie. Il se mit à conceptualiser un discours à effectuer sur les ondes systémiques. Après tout, s'il avait la possibilité d’émettre, il valait mieux pour lui en profiter. Et puis, dans un second temps, il voulait également dénicher les individus qui possédaient également cette technologie de transmission. Les dénicher, les découvrir, les rencontrer. Et, ou bien les battre, ou, bien les abattre. Tels étaient les gènes de l'Imperator. L'impétueux.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2076
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum