Squamas

Aller en bas

Squamas

Message  Narrateur le Mar 25 Juin 2013, 18:08

Squamates Reptiloïde

CARACTÉRISTIQUES :


  • Taille moyenne : 1,90 mètes
  • Poids moyen : 60 kg
  • Force : Élevée
  • Intelligence : Primitive
  • Organique : Oui


DESCRIPTION :

Les Squamas sont une espèce intelligente d'animaux ayant évolué grâce aux techniques génétiques humaines. Disposant d'un cerveau reptilien, cette espèce a su par la suite se développer indépendamment de l'intervention humaine, créant une multitudes de races. On les retrouve principalement sur Terra, où ils forment certaines tribus majeures et parfois se mélangent aux sapiens.

Les Squamas ont longtemps été considérés comme une sous-espèce avant Cyclön. C'est lors de la création de cette dernière et plus tard encore lors de la déclaration de la Grande Guerre que le régime colonialiste autorisa la création de spatiocités dédiées à cette espèce. Ils furent principalement utilisés comme chair à canon, envoyés aux premiers fronts, avant d'être expulsés par l'Empire à la victoire de ce dernier.

Lors de la création des premiers Evolutios et avec la montée de l'antisapiénisme, les Squamas furent rapidement la cible des cités humaines. Obligés de rejoindre Terra pour demeurer libres, ils s'intégrèrent avec une grande difficulté aux tribus tewannes qui connaissaient déjà de grandes crises face à l'exploitation zyonne. A la DIPU, les Squamas furent reconnus en tant que race intelligente à part entière, même s'ils furent placés dans la liste des races inférieures, au même titre que les Sapiens ou les Primas.

Morphologie :

La plupart bipèdes, ils mesurent entre 1m 80 et 2m, et peuvent parfois se déplacer grâce à l'aide de leurs membres supérieurs. Ils ont la particularité de prononcer des sons gutturaux, faisant de leur dialecte un amoncellement de cris stridents et de sifflements aigus. Il est difficile de les différencier les uns des autres même si certaines morphologies patentes peuvent être relevées. Par exemple, le crâne ainsi que la corpulence sont des éléments variants, tandis que leurs griffes ou encore leurs bustes restent quasiment les même.

La couleur de leurs écailles varient non pas en fonction de l'individu mais de son âge et de ses gênes. Les jeunes mâles arboreront des couleurs beaucoup plus bleutés que leurs homologues adultes, qui tourneront vers le vert, pour se ternir sur un ocre beaucoup plus pâle. Quand aux individus femelles, elles sont violacés dans les premiers jours, jusqu'à atteindre un turquoise parsemé, et se ternir sur un gris pourpre.

Plus l'individu grandira, plus il se distinguera de ses congénères en perdant des parties de son anatomie (certaines griffes, écailles ou encore des dents peuvent disparaître à mesure qu'elles s'useront), ou bien en en acquérant d'autres (des épines dorsales, des crêtes ou encore des extensions de leurs queues peuvent apparaître). Chose notable également, les squamas sont des créatures à sang chaud, ce qui fait d'eux de redoutables combattants au corps à corps.

Système Hormonale :

Les squamas sont des êtres ovipares, ce qui veut dire que les femelles pondent des oeufs. une portée peut contenir de six à douze œufs en fonction de la gestation. Lors de la reproduction, les reptiles changent généralement de couleurs grâce à une sécrétion de trois types d'hormones appelées la mélanostimuline, l'intermidine et l'adrénaline. Individus mâles comme femelles en sécrètent selon différentes situations.

  • La parade nuptial est un phénomène se produisant régulièrement lors des séances d'ébats. Durant ce temps qui peut varier de 1 à 2 mois, les individus changent généralement de couleur et prennent des tons beaucoup plus vifs. En effet, le sang situé dans leur corps se diffuse à travers les extrémités et ravive les couleurs de leurs peaux.
  • L'autodéfense est également un phénomène courant usant du système hormonal et diffusant de l'adrénaline à travers le corps de l'individu en danger. Cette poussée hormonale permet à l'organisme de mieux faire appel aux muscles et permet une plus grande force physique.


Intelligence :

Contrairement aux idées reçues, les squamas ne sont pas une espèce aux capacités intellectuelles restreintes. Bien au contraire, ils sont capables de raisonner selon les même modèles structuraux qu'un sapiens usuel, bien que n'ayant pas les capacités de comprendre les technologies extrêmement poussées. En terme de comparatif, un squama adulte ayant vécu près d'une cinquantaine d'année a une intelligence semblable à celle d'un homme ayant vécu une quinzaine d'années.

Ce qui fait d'eux de très bon apprentis mais également d'horribles penseurs. La plupart des codes et des principes d'éthiques leur ont été imposés par la convention interplanétaire de l'empire, les forçant à restreindre leurs frontières. Il arrive même parfois que des enfants soient autorisés dans certaines écoles impériales de Terra, afin de les former aux rudiments de la diplomatie, des arts ou encore de la guerre.

Malgré tout, ils restent une espèce maladroite et peu habile avec les inventions humaines, ce qui fait d'eux de bons utilisateurs d'objets rudimentaires comme des armes contondantes, des projectiles à corde ou encore des vêtements de fourrure ou de métal forgé. Ils sont, dans de rares cas et selon leur tribu originaire, capables de maîtriser les technologies humaines (même s'ils ne les comprennent pas), et de voyager dans l'espace afin, soit de commercer, soit de rencontrer des scientifiques importants.

SOCIÉTÉ :

Mode de vie :

Ils vivent par groupe d'une centaine d'individus et forment parfois des tribus entières. Ils sont principalement reclus dans les zones marécageuses de Terra, bien qu'il soit possible d'en trouver également dans les zones arides. Les tribus sont pour une grande partie d'entre elles sédentaires, et en état d'hibernation durant les longues périodes hivernales. Les climats étant beaucoup changeants sur la surface de Terra, ils alternent leur vie citadine d'active à une vie caverneuse endormie.

Lorsque la population est en état de torpeur, les plus puissants guerriers sont chargés de protéger les nids et habitations des braconniers ou autres pillards. Il arrive, dans le cas de tribus mixtes, que ce soient les humains qui protègent les squamas lorsqu'ils hibernent, moyennant quelques compensations pécuniaires de la part des grands chefs de familles.

Les tribus sont principalement patriarcales et les femmes n'ont aucune autorité sur la gestion civile, pas même sur leurs enfants. Les bébés, eux, sont laissés à l'abandon à leur naissance et doivent, par eux même, trouver le moyen de rejoindre leurs foyers depuis le nid de ponte ou aller fonder leur propre colonie. Il arrive donc parfois que des fratries entières se retrouvent décimées par des prédateurs hostiles.

Il existe une prophétie, dans la culture squama, qui conterait l'histoire d'une portée qui parviendrait à vaincre, au tout jeune âge, les plus féroces prédateurs des steppes. Il est dit que la tribu qui naîtrait de cette portée serait alors la plus puissante de toute et parviendrait à réunir sous un seul étendard les squamas éparpillés sur la surface du globe terrestre.

Ils peuvent vivre plus d'une centaine d'année, deux fois moins de temps que les sapiens, et sont très résistants aux maladies, habitués à vivre près des zones les plus risquées et les plus infectées de bactéries.

Tribus Principales :

  • Les Tich'choikkqwans, appelées également la tribu mère, est le berceau originelle des squamas, et regroupe un nombre important d'individus. La population est comprise entre 2 et 3 milliers d'habitants, bien qu'il soit impossible d'en connaître le nombre exacte en raison des règles restrictives de la tribu, interdisant l'accès aux étrangers. Seules quelques marchands étrangers ont pu pénétrer les fortifications de la cité-mère (appelée Tich'cho).

  • Les Tcheog'sseissens, réputés pour être les plus dangereux d'entre tous, sont une tribu située à l'est du plus grand continent. Elle est principalement constituée de mâles et effectue de nombreux raids sur les tribus voisines afin de récolter un certain nombre de femelles squamas et perpétuer l'espèce. Ils vivent dans une citadelle qui reste en guerre continuelle contre la cité-mère.

  • Les Ugh'wiq sont beaucoup plus proche des tribus sapiens et forment un clan pacifiste. très ésotériques, ils sont régis par un conseil des anciens formés de six membres squamas et six membres humains. Ils vivent proches de la capitale mondiale et sont sous l'autorité du gouverneur impérial, chef des clans et tribus tewannes, ce qui fait d'eux également la tribu la plus proche du régime impérial solaire.

  • Les Tih'thuan vivent dans les régions arides et sont éparpillés en divers clans unis. Ils restent généralement à l'écart de la politique tewanne et vivent très bien de leur isolement en échangeant leurs excédents de ressources durant les périodes de récolte.

  • Les Pakh'uwans, terrés sur le littoral ouest du plus grand continent, forment la tribu la plus reculée de leur espèce non seulement en raison de leur système de caste primitive mais également en raison de l'épaisse jungle entourant leur village. Ils sont très peu connus de l'extérieur, voire même oubliés par l'administration tewanne. Ce qui ne leur pose aucun problème bien au contraire.


HISTOIRE :

Une expérience scientifique :

La première apparition de cette espèce fut lors de la découverte du Code Genesis Génétique Humain. Elle fut une espèce testée dans le but d'augmenter les capacités cérébrales de l'homme. Bien que la tentative d'éteindre la branche une fois les expériences terminées fut l'idée originelle des scientifiques, de nombreux centres pharmaceutiques et laboratoires de recherches achetèrent les embryons de la première race des Squamas, dispersant de nombreux élevages à travers les colonies et au sein des mondes civilisés.

La perte de contrôle et le génocide :

Peu après avoir été implantés dans de nombreux mondes, les squamas devinrent rapidement nombreux et se reproduisaient de façon anormale. En effet, ils infestaient les égouts et autres lieux humides des cités spatiales, des biotopolis, ou encore des zones non civilisés de planètes terraformées. Leur croissance démographique amena le débat de la conservation de leur race, tant et si bien que les premiers problèmes inter-raciaux naquirent sur les mondes développés.

Les squamas étant une race principalement guerrière et très instinctive, ils se rebellèrent rapidement contre les petits villages coloniaux et les centres médicaux. Les premiers afin de se repaître de la chaire d'individus humains, et les seconds afin de dérober des substances qui leur servait alors de drogues. Ce barbarisme patent aida beaucoup à la décision impériale de forcer l'extinction de l'espèce, et de nombreux génocides eurent lieu sur divers mondes afin de mettre fin à leur développement. A l'inverse de ce phénomène, les colonies tentèrent de conditionner la nouvelle espèce intelligente et Cyclön proclama que les squamas étaient égaux aux humains et devaient être protégés selon les mêmes lois.

Cette vision distinctive des hommes-lézards fut l'une des nombreuses raisons qui déclencha la Grande Guerre, et, Cyclön ayant respecté ce peuple belliqueux, ne tarda pas à voir en eux l'avantage d'une espèce docile et naïve, qu'il utilisera plus tard comme première ligne lors du grand conflit.

Des temps d'esclavage :

Les squamas, pendant et après la Grande Guerre, furent la plupart du temps confinés dans des réserves et chassés des territoires humains. Les scientifiques réussirent à déployer des produits neurotoxiques aux capteurs spécifiques afin d'éviter leur prolifération dans les endroits reculés de la civilisation humaine, afin de les garder à portée de vue. Chaque année, les œufs étaient récoltés par de gigantesques moissonneuses et menés dans les centres pharmaceutiques. La plupart d'entre eux étaient détruits afin d'en extraire des protéines et autres molécules spécifiques, tandis que les survivants étaient amenés à l'éclosion et suivaient une éducation bridant l'intelligence. Les lavages de cerveaux doublés d'une propagande anti-impérialiste créa une grande fission dans les habitudes sociales de l'espèce, qui ne tarda pas, lors de la victoire de l'Empire, à se soulever contre ses oppresseurs.

Bien que la guerre fut terminée, les squamas poursuivirent leur lutte, se retournant parfois contre leurs propres maîtres. L'Empereur ayant reconnu leur possible intelligence et ayant abolit toute forme de génocide direct, il fut décrété que les squamas n'avaient plus leur place dans les colonies et devaient retourner sur leur planète d'origine où ils fonderaient leurs propres gouvernements. Ils furent donc massivement déportés sur Terra, et de nombreux politiciens se servirent de cet export massif d'une population pour mener certains des transports droit vers le soleil, se débarrassant au passage de millions d'individus.

Sur Terra, ils furent domestiqués et domptés par les sapiens, qui comprirent rapidement qu'ils n'avaient pas en face d'eux une espèce sous-intelligente mais bien au niveau quasi similaire à la sienne. Les clans et tribus tewanness se divisèrent pendant un temps pour décider de conserver l'esclavage ou de l'abolir selon l'éthique sapienne. Après de longs débats durant près de trois générations, il fut décidé d'abolir l'esclavage, ce que le chef des clans et tribu appliqua. L'Empire, ne se préoccupant plus des affaires de ce monde primitif, n'y prêta pas attention, bien que les médias diffusèrent l'information dans tous les réseaux planétaires. De nombreuses caricatures malsaines représentaient alors les sapiens ayant des rapports physiques avec les squamas, bien que la reproduction entre les deux espèces fut impossible. Ces dessins amenèrent une contribution à la montée de l'antisapiénisme dans le système et plus précisément dans la zone zyo-tewanne.

Conquêtes législatives :

Peu après leur intégration sur Terra, les squamas devinrent rapidement membres des clans et tribus tewannes, ce qui leur donna l'avantage d'être sous l'égide des lois claniques. En plus de l'abolition de l'esclavage, il leur fut reconnu certaines valeurs et s'ancrèrent dans la société sapienne. Durant la période de l'intégrisme, les sapiens ont beaucoup travaillé leurs codes civils et ont décidé d'aller à l'inverse du régime impérial, soit ont amené les squamas à entrer dans les populocraties. Ainsi, plusieurs conquêtes furent réalisées lors des grandes élections planétaires. Parmi les plus connues se comptent les suivantes :

  • Droit de vote des squamas aux représentantes (bien qu'ils n'aient pas le droit de se présenter)
  • Autorisation de posséder une police territoriale, notamment durant les périodes hivernales
  • Droit de proposer des lois au parlement templier
  • Droit de voter des lois au parlement templier
  • Droit de représenter ou créer un parti clanique au parlement


Les guerres des tribus :

Même si on leur reconnait certains droits, les squamas furent longtemps la cible de pillards et autres bandits de grands chemins. Ces conflits se sont caractérisés en véritables guerres lorsque les populations diminuèrent et menacèrent, une fois de plus, d'éteindre l'espèce. Ayant eut une histoire relativement proche de l'éradication et ayant connu de nombreux risques lors de son existence, les hommes-lézards ont développé un sens accru de la conservation de leur espèce et sont devenus extrêmement susceptibles sur le sujet. Tant et si bien que les clans et tribus voisines eurent quelques problèmes à gérer les politiques expansionnistes des tribus squamas.

La Guerre des Tribus débuta en 3689 et dura pendant quatre années durant lesquelles de nombreux villages humains furent touchés. Lorsque le conflit devint incontrôlable, les hommes se tournèrent paradoxalement vers le Cercle et demandèrent l'aide impériale. La flotte du célèbre général Ulrick fut alors réquisitionnée et envoyée pour mettre fin aux belliqueux. Ce qui apporte une certaine ironie, lorsque l'on sait que ce même général avait combattu les tewans peu avant l'assassinat du Pi sur Zyon.

La guerre prend fin dans un traité planétaire, et conduit à une certaine tension entre humains et squamas, donnant naissance aux célèbres rivalités que connaissent ces deux espèces pendant l'Apogée.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2076
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum