Dogmes & Religions

Aller en bas

25062013

Message 

Dogmes & Religions




Les différents Dogmes du Système

La religion, a proprement parler, n'existe plus dans le système solaire. Les religions de la posthistoires ont toutes été classées au rang d'anciens cultes et il n'existe plus aucune personne pratiquante ou croyante au sein de l'humanité ou dans les autres espèces vouant un culte pour les anciens dieux monothéistes. Cependant, de nombreux dogmes et autres formes de cultes existent à travers les mondes civilisés.


  • Ordre du Cercle

    Également appelé Cerclisme, la religion de l'Ordre (accessoirement, Ordre du Cercle) est un mouvement majoritaire à travers les civilisations. Cette religion est basée sur le culte de l'individu et la consécration de ses efforts. Ainsi, les savants ou les hommes ayant beaucoup de pouvoirs font partie du panthéon qui se divise en deux catégorie : les Viveres et les Mortems. Les premiers font partie des dieux-vivants, et les seconds sont les dieux déchus par la fin de leur propre existence.

    Cette distinction entre les vivants et les morts est un point extrêmement important pour l'Ordre, car il a besoin de cette succession de divinités et ce brassage constant d'opinions pour survivre. Si, en effet, une seule personne venait à vivre éternellement, ou un culte voué à une personne morte en particulier survenait, il serait impossible aux ecclésiastes de suivre la voie du Caminus Aetera, soit le chemin de l'éternité. L'objectif de tout homme étant de graver son nom dans les âges célestes, il est nécessaire de laisser la place aux entités existantes.

    Ainsi, les hommes qui suivent cette voie ont pour but d'obtenir l'Ab'Solutio, une marque de vénération sacrée que les Anciens déposent sur le tatouage génétique de chaque individu, lui permettant d'accéder au référencement Humanis, le livre de toutes les existences humaines. Un homme qui pèche, blasphème ou fait acte d'hérésie voit son nom rayé à tout jamais de ce livre sacré, et fait disparaître sa lignée toute entière des mémoires manuscrits. Cette religion est donc extrêmement basée sur le prestige post mortem de chacun de ses suivants.

    Décalogue cercliste:
    1. Il n'est pas d'autres Dieux que ceux par qui Ils furent créés.

    2. Chacun est gravé dans le Mémoire, au titre qu'un Dieu ne l'est que s'il le sait, et ne le sait que s'il est Savant.

    3. La Descendance de Jivih est le sang de la tare, en son nom tu ne croiras pas, et son nom tu banniras.

    4. Souviens-toi de la première lune, pour qu'en son âme tu sanctifies le métal de ta maison et la terre de ton domaine.

    5. Tu réfléchiras six jours durant, et penseras les deux autres, afin que ton esprit soit purifié par le savoir, et que ton devoir soit accompli.

    6. Tu ne tueras point.

    7. Tu ne commettras point de trahison.

    8. Tu ne déroberas point ce qui ne t'es dû.

    9. Tu ne porteras point de faux témoignage contre ton prochain.

    10. Tu ne convoiteras point le bien de ton prochain.
  • Croisés Tritoniens

    Lors de la Grande Guerre d'émancipation robotique, l'humanité dû se défendre des synthétiques. Pour l'occasion ils conçurent un temple dans lequel furent entraînés les meilleurs guerriers du système. Issus des plus grandes familles nobles, les Croiés Tritoniens vinrent le jour en établissant une base d'opération sur Tritôn. Cet ordre est un courant déviant du Cercle, dans la mesure où il ne considère pas les robots comme faisant partie des êtres légitimes du système solaire. Outre cette aversion pour les unités synthétiques, ils ont développé un sens profond du respect des traditions militaires. Malgré leur petit nombre, ils sont devenus, au fil des âges, une Faction à part entière, isolationniste et d'une grande piété.
  • Compagnons de Jivih

    Est confiné sur Jivihia la plus grande curiosité du Système : les Témoins de Jivih. Ces derniers sont des êtres dénués d'organes sensoriels ainsi que d'autres particularités génétiques du règne animal. En effet, ce sont des êtres résiduels formés à partir de génome humain, ne se reproduisant que par un processus de clonage. Ils n'ont ni yeux, ni oreilles, ni nez, ni bouche, ni aucun autre orifice et respire par l'intermédiaire de leurs cellules au contact de l'air environnant. Ils se déplacent sur des chaises magnétiques et se nourrissent de particules organiques qu'ils diffusent dans l'air et assimilent par un processus de nutrition continu. Les déchets de leur corps sont alors expulsés par l'explosion de poches gazeuses situées au niveau de leurs abdomens et bassins.

    Ils sont appelés les aberrations, et disposent tous d'une psyché vahique, leur permettant de communiquer entre eux. Ceci dit, leurs pouvoirs sont supérieurs à n'importe quelle autre espèce, faisant d'eux les vahiques les plus développés que l'on puisse rencontrer. Grâce à ces pouvoirs, ils étendent leur culte de Jivih, qu'ils ont amené au rang de seule et unique divinité, et vénèrent dans leurs monastères.

    Note : Pour des raisons de gameplay, cette religion ainsi que la race et le peuple qui la pratique n'est pas disponible dans le jeu. Il vous est cependant possible de réaliser une demande exceptionnelle et d'incarner un jivihian, même si le staff préfère garder cet aspect de l'univers fermé afin d'éviter que des joueurs ne se retrouvent isolés.

  • Institut Bénédicte
    Aucune information précise à ce sujet, si vous souhaitez enrichir cette section, merci de contacter un administrateur du forum ou de poster votre suggestion dans cette section.

  • Adorateurs d'Elohar
    Aucune information précise à ce sujet, si vous souhaitez enrichir cette section, merci de contacter un administrateur du forum ou de poster votre suggestion dans cette section.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2280
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Partager cet article sur : diggdeliciousredditstumbleuponslashdotyahoogooglelive

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum