Sur la Piste des Cendres

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Aller en bas

Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Lun 01 Juil 2013, 10:20


Le message avait été transmit depuis une station spatiale dénommée Hay Bay. Cette station était un carrefour clef dans le système stellaire, elle permettait de ravitailler de nombreux vaisseaux et notamment des bâtiments de l'Empire. C'était ici que se déroulaient de nombreux évènements politiques, et l'on pouvait comparer Hay Bay à une agglomération spatiale recueillant de nombreuses ethnies, cités et villes de diverses orientations.

Vous étiez justement proche de cette Station, et vous affairiez à vos occupations, lorsque la transmission officielle d'un colonel de l'armée impériale apparut sur votre pad de projection holographique.

- Ici le Curuzader, disait-il, l'espace de Hay Bay a été déclaré zone de quarantaine par les autorités du Cercle, tout individu à proximité du Curuzader a pour ordre de s’affréter aux hangars de notre bâtiment et de rejoindre le pont supérieur pour un briefing de la situation.

Il se trouve que, étrangement, vous étiez le pilote de l'un de ces vaisseaux à proximité du grand croiseur impérial. Des données sur les manœuvres d'accostage vous furent transmises. Depuis votre cockpit, vous pouviez voir les immenses baies métalliques des hangars s'ouvrir pour laisser entrer quelques dizaines de vaisseaux spatiaux. L'on vous ouvrit la voix pour l'un des hangar, en attendant votre manœuvre.


Dernière édition par Narrateur le Mer 18 Déc 2013, 09:28, édité 1 fois
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Esnesuyo le Lun 01 Juil 2013, 12:19

-Eh bien, c’est mon tout premier voyage hors d’Hermeus et me voilà déjà avec quelques soucis en tête ! Ça commence bien pour moi mais bon… quand le grand Empire ordonne, le petit péon sans importance exécute… Ordonnera bien qui ordonnera la prochaine fois…, se dit à haute voix Youslaein.

Le jeune Sapiens commença à diriger son vaisseau vers  le plus proche des hangars puis suivit les données envoyées par le Curuzader et les gestes d’une personne qui lui montra un emplacement  où poser son transport. Arrivé au dessus de cette place, il diminua peu à peu la puissance de ses réacteurs puis laissa son vaisseau atterrir sans aucun problème.

-Atterrissage parfait ! Si mon moniteur avait été présent il aurait été impressionné par cet atterrissage ! Bon, allons-voir ce que ces hommes ont à nous annoncer !

Il ouvrit son cockpit puis sortit de son vaisseau. Ne voyant aucun autres pilotes autour de lui et ne voulant pas être le tout premier à se déplacer vers le pont supérieur,  Youslaein fit mine de chercher quelques affaires dans son vaisseau et de vérifier l’état de ce dernier.
avatar
Esnesuyo
Nouvel Arrivant

Messages : 19
Réputation : 1960

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race: Sapiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Mar 02 Juil 2013, 19:17

D'autres pilotes s'attelaient à rejoindre le pont supérieur tandis que Youslaein était en train d'observer la coque de son petit bijou. Un officier du quai se dirigea vers lui, le regard inquisiteur. Il observa le design du vaisseau et remarqua qu'il s'agissait là de celui d'un confrère. Son pilote avait tous les traits d'un sapiens. Quelle horreur !

- Eh, vous, là. Vous devriez pas être sur le pont supérieur, comme tous les autres ? Vous êtes un confrère, n'est ce pas ? ... Bon dieu je le savais, un confrère, sur notre bâtiment. Quel culot de te pointer ici, salle racaille. Tu ferrais mieux de te dépêcher, le commandant veut tous les civils sur le pont, et pas question qu'un rat de ton genre furette dans les coursives.

Gardes !


Il se tourna et ordonna à deux de ses hommes, bien armés, d'escorter le jeune confrère sur le pont. Décidément, Youslaein n'avait pas vraiment le choix. Les deux hommes l'observaient, arme en main, et attendait que le confrère bouge pour le suivre. Au moindre faux mouvement, nul doute qu'ils n'hésiteraient pas à tirer.

Explications:
Les Confrères, appelés les Hysts, ou la Confrérie Historienne, sont des individus vivant sur Hermeus, la planète la plus proche du soleil, Hélios. Ils subissent un blocus commercial du Triumvirat, à la solde de l'Empire, mais peuvent parfois voyager en dehors de leur zone spatiale. Ils sont tous de race sapienne, c'est à dire qu'ils sont les ancêtres et créateurs de la plupart des autres espèces. Cependant, étant primitifs, ils sont rejetés et détestés dans la plupart des mondes civilisés.


Dernière édition par Narrateur le Dim 07 Juil 2013, 23:41, édité 2 fois
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Esnesuyo le Mar 02 Juil 2013, 20:44

Tout cela commençait à prendre des proportions draconiennes contre le jeune homme, lui,  qui n’était présent ici que par simple hasard et pure malchance. Youslaein préféra ne tenter aucunes actions qui auraient certainement pu le mettre en réel danger et commença à se diriger docilement vers le pont supérieur. Sur son chemin, il remarqua bien les nombreux visages qui étaient tournés lui, visages qui laissaient paraître sans aucunes retenues leur dégout pour sa race.

- Vous êtes bien orgueilleux, vous, les Evoliens ! Vous prenez de bien haut chaque Sapiens qui croise votre chemin  mais à votre place, je ne tenterai pas d’oublier d’où viennent vos origines !  Ce sont mes ancêtres qui vous ont permit de voir le jour et voilà, comment vous nous êtes redevables, vous, qui n'êtes que de simples modifications de notre race ? A presque nous cracher à la figure… mais un jour… oui… un jour, l’égalité des races sera présente dans notre univers et j’espère …

Le jeune adolescent arrêta soudainement ses paroles, prenant conscience qu’il était le seul Sapiens parmi ces personnes et que ces paroles pourraient bien lui être fatale.
avatar
Esnesuyo
Nouvel Arrivant

Messages : 19
Réputation : 1960

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race: Sapiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Mar 02 Juil 2013, 21:01

Ce fut d'un léger petit coup de crosse dans le dos que le discours du sapiens fut accueilli. Le garde avait l'air de ne pas apprécier la pique qui leur était lancée.
- Silence et avance. J'en ai rien à faire de mes ancêtres ou de tes histoires. Moi, je suis payé pour garder ce vaisseau intact et le protéger des éventuels perturbateurs comme toi. Alors on évite de me cracher ses paroles profanatrices, et on rejoint le pont supérieur, comme tout le monde.

L'escorte armée arriva à destination. C'était un immense terrain couvert d'une baie vitrée alvéolée depuis lequel on pouvait voir l'espace sidéral. Le pont permettait d'accéder à de nombreuses zones du bâtiment, notamment les quartiers des cabines, les hangars, les soutes, ou encore les écoutilles d'armement. En observant, ou pouvait voir que le navire était lui même amarré à la grande Station de Hay Bay, par une dizaine de ponts d'embarquements.

Un groupe d'homme attendait, assis, debout, en groupe ou seuls, qu'on vienne leur expliquer la situation. Ils étaient mercenaires, marchands, civils, un peu comme Youslaein. Tous se tournèrent vers le confrère lorsqu'ils le virent arriver, le dévisageant, ou observant sa manière de se mouvoir. Il était plus petit, plus robuste, plus primitif. Un homme filiforme, le visage hautain, s'approcha de lui et dit avec dédain :

- Voyez-vous ça, qui l'eut cru qu'un confrère puisse un jour poser les pieds sur le Curuzader. Pour un marchand meillor comme moi, c'est normal, hun ! Mais pour un sapiens comme toi, ça doit être inédit. Enfin, un sapiens, tu m'as plutôt l'air d'un primas.
On se mit à rire discrètement derrière.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Esnesuyo le Mer 03 Juil 2013, 13:49

Youslaein aurait tant aimé cracher à la face de cet homme mais la douleur persistante du coup de crosse que lui avait donné  le garde, peu de temps auparavant,  pour ces paroles l’en empêcha et qui sait  comment aurez-pu être traduite cette action…

-Vous êtes tout aussi bien orgueilleux que ces Evoliens à ce que je vois
, dit-il avec un sourire, et quel courage d’insulter un jeune sapiens en position de faiblesse, entouré d’hommes armés prêt à lui faire regretter d’être né. Je vous invite chez moi, à Hermeus, afin de réitérez vos piètres insultes EN FACE de mon peuple et non par l’intermédiaire de l’enfant que je suis. J’ose espérer que vous aurez  le même cran que vous avez eu ici, monsieur !

Il se tourna alors vers le groupe d’hommes qui le regardait avec dédain puis dit avec sarcasme.

-Cette invitation est bien entendu faite  pour vous tous également ! Je ne veux en aucun cas faire de jaloux, loin de là !
Allons ! Cessons ces paroles inutiles et attendons la personne qui nous doit des explications pour cette quarantaine. Je ne veux pas moisir, ici, avec des personnes de votre sorte et partir, le plus tôt sera le mieux !
avatar
Esnesuyo
Nouvel Arrivant

Messages : 19
Réputation : 1960

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race: Sapiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Jeu 04 Juil 2013, 17:22

- Arrêtez vos chamailleries, vous êtes sur le bâtiment de l'Ordonnateur, soyez un peu plus adultes que ça par Jivih !

Un commandant fit son apparition, devant le groupe d'individus, civils, mercenaires, commerçants, navigateurs. Certains étaient armés, d'autres pas, mais tous se tournèrent vers le commandant et, voyant les insignes que portait ce dernier, se redressèrent avec la volonté draconienne de se faire bien voir par un homme aussi important que l'était un gradé.

Il échangea quelques mots à ses hommes de main, leur distribua quelques papiers officiels, et retourna son visage à l'attention du groupe de civils qui n'attendait que d'être informé de la situation. Le commandant savait qu'il n'avait pas de temps à perdre.

- Bien, confrère, veuillez excuser cet écart de diplomatie de la part d'un syndiqué, sachez que vous avez votre place sur ce navire, même si je dois reconnaître que votre présence ici ne me réjouis pas plus que ça. Messieurs, la situation est assez grave, Hay Bay est en quarantaine et ce depuis ces dernières heures. Nous avons fait venir tous les civils sur le pont supérieur afin de vous tenir au courant de la situation.

Nous allons bientôt nous trouver dans le champ d'action de Terra, dans exactement une heure. Cet évènement se produit assez rarement pour être souligné : Les risques de nous approcher de Terra nous approchent également de Jivihia, la lune des Témoins et leurs pouvoirs usurpateurs. C'est risqué, très risqué.


Et nous dans tout ça ? Questionna le syndiqué, qui avait bien l'intention de se faire une réputation dans cette affaire, et se posa tel une vedette, devant tout le monde, fier.

- On ne peut pas se permettre de risquer que des civils, quels qu'ils soient, passent aux mains des Jivihiens. Ils pourraient s'immiscer dans vos esprits et propager leurs usurpations à tous vos proches, aux connaissances de vos proches et à tous ceux qui y entreraient en contact. En clair, ils se propageraient comme une gangrène dans le système, répandant leur satané religion.

Désolé Confrère sapiens, mais vu que vous êtes proche d'une religion monothéiste, on devra vous faire encore moins confiance que quiconque. Rien ne nous dit que vous n'irez pas sur Jivihia pour vous faire contaminer et revenir dans le système répandre votre religion avec vos nouveaux pouvoirs...


Il observait Youslaein avec un certain dépit, couvert par un voile de soupçon, les sourcils froncés, comme redoutant les prochaines paroles du confrère.

Explications:
L’Ordonnateur (ou Ordonnator) est le second homme plus important de l'Empire avec le Vexator. Eux, ainsi que l'Imperator, forment la tête du pouvoir impérial. L'ordonnateur est chargé des relations diplomatiques et du cadre exécutif des lois de l'Imperium. Le Curusader, le plus puissant vaisseau du système, est son navire de prédilection. Il voyage partout dans le système afin de transmettre la voix de l'Empereur, et agi comme s'il était ses yeux et ses oreilles. L'Ordonnateur a une identité secrète, il porte tout le temps un masque d'or, cachant son visage.


Dernière édition par Narrateur le Dim 07 Juil 2013, 23:46, édité 2 fois
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Esnesuyo le Ven 05 Juil 2013, 18:43

-  Je n’ai aucunement l’intention de m’offrir en offrande aux Témoins de Jivih pour servir leur dessein religieux et je vous assure que vous ne devez en aucun cas avoir de crainte envers moi, commandant ! Cependant…  

Il se tourna alors vers le marchand meillor qui l’avait insulté, le juga des pieds à la tête puis le défia du regard.

Cependant, je ne suis pas du tout contre le fait que ces fameux habitants de Jivihia prennent possession de votre esprit ! Il se pourrait même, enfin, que vous serviez à quelque chose dans cet univers ! Vous pourriez même avoir votre petit instant de gloire tant attendu! Mais si cela se produit, ça sera chez vos « ennemis » et non chez vous ! Dommage pour vous, hein !

Youslaein se retourna de nouveau vers le commandant.

Je sais bien que malgré mes paroles vous rassurant ou pas sur mes intentions, vous ne me ferez en aucun cas confiance alors je vous prie de me mener dans un lieu où je puisse attendre sagement la fin de cette maudite quarantaine. Si ce n'est pas trop vous demander, j'aimerai un lieu placé loin de ces personnes ne me voulant en aucun cas du bien et surtout le plus éloigné de cet énergumène orgueilleux alors qu’il n’est qu’un simple marchand et…  ah au fait ! Pouvez-vous nous dire combien de temps cet état de quarantaine sera-t-il conservé ? Ce n’est pas que votre compagnie en ce magnifique Curuzader, bijoux de votre Ordonnateur m’importune mais j’aimerai ne pas perdre trop de temps ici. Vous avez vos devoirs, j’ai les miens et pour l’instant, malheureusement, je ne peux pas accomplir les miens…
avatar
Esnesuyo
Nouvel Arrivant

Messages : 19
Réputation : 1960

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race: Sapiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Bore Aramanth le Lun 08 Juil 2013, 02:01

Bore Aramanth se retourna lentement lorsque le commandant en second fit irruption dans l'encadrement de la porte pneumatique de sa cabine. Il suait à grosses gouttes, terrifié qu'il était de se retrouver seul à seul avec le patron.

    -Monsieur, les négociations ont échoué. Nous allons être forcé de nous amarrer.
    -Bien. Faites ce qu'ils disent et ne me dérangez plus à moins que ça n'en vaille vraiment la peine.
    -Oui monsieur, bien monsieur ! Confirma l'officier, avant de repartir en hâte vers le pont supérieur de la frégate "First Dawn".

Aramanth se leva de son siège ergonomique fait sur mesure. Il soupira. Une fois de plus, l'Empire trouvait une raison de le ralentir dans ses affaires. Que voulaient-ils donc cette fois ? Quels genre de problèmes allaient-ils encore lui attirer ? N'étaient-ils pas satisfaits de tout ce que la Fédération Minière, et les Groupes Alliers en général faisaient pour eux ? Etait-ce encore l'un de leur fameux "contrôle de routine" destiné à impressionner les quelques voyageurs égarés dans ce secteur du système solaire ? Pour qui le prenaient-ils ? Une Frégate de la classe du First Dawn n'était pas le genre de vaisseau que l'on pouvait importuner sans raison valable, surtout lorsqu'un éminent représentant des Syndicats Libres se trouvait à l'intérieur.
Le grand Evolutio sortit de sa cabine, après avoir empoigné sa veste, négligemment posé sur le dossier de sa chaise, il fallait qu'il aille voir de quoi il en retournait par lui même.

Lorsqu'il arriva sur le pont supérieur, tout l'équipage se mit au garde à vous. Pas plus que le commandant en second les autres membres de l'équipage du First Dawn ne désiraient s'attirer les foudres de Bore Aramanth, individu réputé peu patient et d'une grande intransigeance.
A travers la baie frontale du pont, celui-ci pouvait voir la station spatiale Hay Bay se rapprocher. Hay Bay. Encore l'une de ces poubelles stellaires où s'entassaient des centaines de milliers d'individus. Vraiment le dernier endroit où l'évolutio avait envie d'accoster, surtout qu'à ce qu'en disaient les écrans de contrôles, la zone venait d'être mise sous le régime de quarantaine...

Quelques minutes plus tard, la frégate éteignait ses propulseurs dans un silence olympien, et l'on se prépara au débarquement. Bore Aramanth en tête, suivi de son commandant de bord et du commandant en second descendirent la rampe d'accès de leur appareil, en bas de laquelle les attendaient déjà les gorilles de l'Empire...
avatar
Bore Aramanth
Administrateur

Messages : 3
Réputation : 1944

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Lun 08 Juil 2013, 07:06

- Écoutez-moi Sapiens, je suis le premier à être embêté par cette affaire. Vos histoires, je m'en contrefiche, maintenant si vous le permettez, j'ai d'autres chats à fouetter !

Le commandant repartit fissa, en direction de la salle des commandes. Tout le monde était donc coincé, durant une période indéterminée. Cela durerait certainement le temps que la Station Hay Bay passe à proximité de Jivihia. Il faut dire qu'avec les mouvements planétaires, les rotations des astres et les déplacements des stations, l'évènement était extrêmement rare. Hay Bay devait frôler la lune tewanne tous les siècles, si ce n'est plus. Mais qu'importe, il était primordial pour l'Empire d'empêcher quiconque de pénétrer sur le sol de Jivihia. Et à présent que toute une population spatiale était en danger, la sécurité devait être à son maximum.

En partant, le commandant croisa Aramanth, escorté par ses hommes et conduits au pont supérieur, avec les autres invités, par un sous-officier de la marine impériale. Il ne prit pas la peine de lui expliquer la situation, son collègue des groupe-allier se chargerait certainement de le faire à sa place. Et le temps lui était compté, il devait accueillir d'autres groupes d'invités dont on se doutait bien qu'ils étaient plus importants que de simples civils ou autres pseudo personnalités non impériales.

- Par les Sept, c'est le capitaine Aramanth, ou alors je ne m'y connais pas en probabilité de statistiques quantiques. Par tous les diables, si j'avais su qu'un individu tel que... vous, mettriez un jour le nez dans mon espace vitale, je me serais autocidé sans la moindre hésitation. Dit le syndiqué d'un air extrêmement irascible, tout en regardant de haut en bas son "collègue", avant de finir par marteler : Entre vous et le Sapiens, je crois que je vais m'évanouir face à autant de médiocrité autour de ma personne.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Bore Aramanth le Lun 08 Juil 2013, 19:31


    -Vous ne devriez pas manquer de respect au Grand Maître de la Guilde Minière... suggéra le commandant en second d'Aramanth, alors que son patron se faisait invectiver par un inconnu.
    -Mais, reprit l'Evolutio à l'intention du malotru. Sachez qu'il n'est jamais trop tard pour bien faire.

La phrase du dignitaire avait claqué sèche comme un coup de fouet, et Aramanth l'avait fusillé du regard. Une chance que ni lui ni ce crétin n'aient eu de temps à perdre avec cette histoire. Une chance aussi que le commandant en second ait trouvé les mots justes pour prévenir l'explosion du patron sur le fil. Bien qu'Aramanth trouvât le garçon d'une mollesse intolérable par moment, il lui reconnaissait le mérite d'avoir des fulgurances d'esprit et un tempérament naturellement enclin à l'usage de la plus grande diplomatie.
La diplomatie n'était pas la qualité principale de Bore Aramanth. Grand Maître de la Guilde Minière depuis deux ans désormais, il était le patriarche d'une puissante famille et sa fortune se comptait en dizaines de millions de crédits. Au sein de l'exécutif des Alliers, où les membres comptaient parmi les plus fin rhétoriciens et les meilleurs entourloupeurs du système, l'homme faisait figure de tête brûlée. Impatient voire colérique, il avait taillé sa route et sa stature en s'imposant brutalement à ses opposants. Son réseau s'étendait dans tous les organigrammes des Alliers, et rares étaient ceux qui pouvaient affirmer être réellement en capacité de lui tenir tête.
Mais aujourd'hui, il n'y aurait pas de scandale. La priorité n'était clairement pas au raffut alors que lui et tout l'équipage de la Première Aube se trouvaient coincés à Hay Bay.

L'evolutio tourna alors son regard vers le Sapiens. Il eut pitié. Ce pauvre hère devait sans doute être originaire de Terra, avoir eu une vie difficile et il n'avait, à regarder son maintien, probablement que peu d'ambition. Une coiffure de punk, des habits tout juste propre, il confortait l'Evolutio dans l'idée que la meilleure chose à faire pour cette race inférieure était de disparaître. D'ailleurs, à ses yeux, la survie des Sapiens relevait du véritable mystère. Comment des individus aussi faibles avaient t-ils trouvé les facultés d'adaptation suffisante pour ne pas disparaître corps et âmes dans le magma du système Hélios ? Il ne le saurait probablement jamais. Non pas que cela l'intéressât particulièrement, mais il y avait tout de même de quoi se poser la question...
avatar
Bore Aramanth
Administrateur

Messages : 3
Réputation : 1944

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Mar 09 Juil 2013, 18:49

- Oh, mais pardonnez-moi, Grand Maître adoré. On ne pouvait pas faire plus ironique que cela, le ton était lancé, et soulignait le respect qu'avait le syndiqué pour son supérieur. Il faut dire que la vie des entrepreneurs était rude, et ils aimaient se tirer dans les pattes. Alors, quand l'on avait la possibilité de tacler un puissant, et le rabaisser, il est évident que l'on ne laissait pas l'occasion s'échapper. Il remarqua que Aramanth s'était attardé sur le Sapiens. Une nouvelle occasion de frapper...

- Alors quoi, vous voilà fasciné par ce primitif ?

Il restait de marbre, prêt à répondre à toute invective lancée à son encontre. La tension était palpable, un cercle de regards se formaient petit à petit sur les trois protagonistes, attendant de voir comment se dégoupillerait la situation. Il est évident que de telles provocations ne devaient finir dans le calme et la réconciliation. La rixe verbale avait atteint un point de non retour, celui du statu-quo, du silence radio, du calme avant la tempête. Le moindre détail ajoutait son lot de rugosité à l'atmosphère frétillante. Un homme qui allume une cigarette, un vieillard qui se gratte le creux de l'oreille, le raclement de gorge d'un sous-officier.

Tant de petits détails irritants, écrasant toute volonté de stabiliser les rangs et empêcher toute dérive vers la bastonnade. Et voilà que la Lune de Jivihia était visible depuis le pont-supérieur. La baie vitrée étendue sur l'ensemble du plafond de l'immense navire laissa apparaître une sphère grise et froide dans son champ de vision. Terra n'était pas loin derrière. Trop loin pour être vue à cette distance. Le syndiqué n'en fit rien, il avait déjà préparé ses muscles au combat, il n'attendait que le premier coup pour pouvoir le rendre.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Ry Harlorck le Mer 10 Juil 2013, 21:24

Ry Harlrock reçu un rapport par une de ses IA lui disant qu'ils avaient ordre de s'amarrer a une station spatiale, celle de Hay Bay.

- Ici le Curuzader, disait-il, l'espace de Hay Bay a été déclaré zone de quarantaine par les autorités du Cercle, tout individu à proximité du Curuzader a pour ordre de s’affréter aux hangars de notre bâtiment et de rejoindre le pont supérieur pour un briefing de la situation.


Voila donc la situation, un ordre du numéro deux de l'empire '"invitant" à joindre son navire pour "discuter". Cet ordre de quarantaine sonné plutôt comme une réquisition pur et simples d'hommes et de matériel. Elle n'appréciée pas cela car elle remarqua eu moins deux navires des Groupes-Alliers dont celui du Maître de la Confédération Minière. Réunir autant de personnes pour un objectif inconnu et de manière publique était dangereux pour l'empire, une urgence? Ignorant les conseils de son Capitaine, elle choisie de ne pas utiliser son immunité diplomatique pour aller sur place.

Elle débarqua avec une escorte de trois soldats de chocs et d'un officier. Très rapidement guidé par le personnel du vaisseaux elle arriva pour assister au défis lancé par le syndiqué non identifié à Bore Aramanth. Il fallait intervenir pour que les Groupes-Alliers ne soit pas publiquement salit tout en jonglant avec les interlocuteurs pour n'en rabaisser aucun. Il fallait avoir tout le monde dans cette mission pour en tirer le plus de bénéfice.

Elle releva son casque, afficha un sourire chaleureux et avança, laissant ces gardes hors de vue du cercle de badaud.

-Bonjour mes frères syndiqués, qu'elle est donc la situation je vous prie?

Unique chance pour eux de cesser toutes hostilités avec la discussion avant que les sanctions ne tombent. Et elles seraient définitives. C'était l'occasion de voir si son visage était connu dans les rang des syndiqués et chez les civils.
avatar
Ry Harlorck
Chef de Faction

Messages : 10
Réputation : 1959

Feuille de personnage
Métier: PDG
Crédits: Fond des Groupes-Alliers
Race: Evolien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Bore Aramanth le Mer 10 Juil 2013, 23:05

Ry Harlock. La mâchoire d'Aramanth se crispa un peu plus. Son atout maître venait d'être coupé net par l'arrivée du président décideur général sur Hay Bay. Il n'était désormais plus le représentant le plus éminent des groupes Alliers, ici sur cette station spatiale, et il deviendrait difficile d'en coller une à cette avorton sans être sévèrement réprimandé.
Le Commandant remarqua la tension de son patron, et comme il l'avait déjà fait deux minutes auparavant, il entreprit de faire redescendre la pression.

    -Président Harlock. Salua t-il respectueusement, un sourire aimable sur le visage. C'est un honneur de vous rencontrer en chair et en os. Bienvenue sur Hay Bay.

Aramanth s'avança alors à son tour vers le Président, et tendit la main dans sa direction. Une marque de politesse héritée des traditions sapiens depuis des millénaires à laquelle il ne faisait honneur qu'exceptionnellement. La présence du boss était aux yeux de Bore Aramanth l'une de ces occasions exceptionnelle de se montrer aimable à son tour.
Il jeta un regard presque bienveillant à son officier et prit le relais comme interlocuteur de celui que certains considéraient comme le deuxième homme le plus puissant du Système après l'Empereur.

    -Président, commença t-il. Il balaya la salle du regard. Je vous souhaite à mon tour la bienvenue à Hay Bay. Je ne m'attendais pas à vous voir ici pour tout vous dire, mais j'espère que votre présence permettra de débloquer la situation.

Aramanth jeta un regard au Sapiens pour se donner du courage. La présence de cet être insignifiant lui permettait de relativiser sa position d'infériorité face au Décideur Général.

    -La station a été mise en quarantaine pour une raison que les officiers n'ont pas daigné nous communiquer, et jusqu'à ce que l'Empire se décide à donner sa version des faits, je crains que nous ne soyons contraint de séjourner ... ici.

Le dernier mot avait été prononcé avec un dégoût à peine caché. D'aussi loin qu'il se souvienne, il n'avait jamais aimé les station spatiales. Elles le rendaient claustrophobes, et même si l'on cherchait à y ériger toutes les barrières que l'on voulait, le manque d'espace finissait toujours par permettre à la vermine de s'approcher trop près des gens respectables à son goût. Il n'y avait qu'à voir ce qui se passait en ce moment; il n'avait pas débarqué depuis dix minutes qu'il se retrouvait déjà obligé de tolérer un Sapiens à moins de dix mètre de sa personne. Beurk !
Puis, reprenant son air supérieur habituel, il se tourna de nouveau vers le Syndiqué. Il venait de se rendre compte que si la présence de Ry Harlock l'empêchait d'assommer le présomptueux, elle suffisait à asseoir de nouveau son autorité sur ce dernier. Il ne serait sans doute pas assez bête pour s'opposer une nouvelle fois à un supérieur hiérarchique direct en présence du Décideur. A moins bien sûr qu'il ne veuille finir technicien de surface dans les fonderies des usines du consortium.

    -Eh bien, qu'attendez vous ? Lança t-il donc au Syndiqué rebelle. Allez vous renseigner auprès des autorité compétentes et trouvez un responsable ! Vous ne croyez tout de même pas que le Président Décideur Général a le temps de s'entretenir avec tous les agents de sécurité de la station, si ?

Un rictus satisfait déforma la bouche d'Aramanth. Voilà qui allait remettre ce minable à sa place. A moins bien sûr qu'Harlock ne désavoue son initiative publiquement, ce qui équivaudrait probablement à un courrier de licenciement express...

avatar
Bore Aramanth
Administrateur

Messages : 3
Réputation : 1944

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race:

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Jeu 11 Juil 2013, 00:45

Le provocateur tourna sept fois sa langue dans sa bouche avant de parler. Il avait beau ne pas apprécier le responsable de la Fédération, être en présence de la PDG était beaucoup plus dangereux pour lui. C'était un membre de la Guilde du Commerce. La Fédération n'avait que très peu de pouvoir sur la Guilde, mais la PDG, cheftaine des Groupe-Alliers, était sa supérieure directe. Il devait donc faire preuve de tout le respect qu'il lui devait.

Par contre, pour Bore Aramanth, il pouvait aller récurer les chiottes de la Station du Merk. Il s'approcha de lui et de la PDG et susurra, tout doucement, à l'oreille de Bore, tout en pointant le sol de son regard :
- Faites attention monsieur Aramanth, vous avez peut-être du pouvoir sur Hypérion, mais nous sommes ici dans une zone hors de portée des lois gouvernementales. La Guilde du Commerce serait fort déçue d'apprendre qu'un éminent personnage tel que vous avez dépassé les bornes en insultant un collègue. Puis, il poursuivit, plus haut, si vous me le permettez, monsieur, j'allais justement faire un rapport de la situation.

Il s'inclina devant la PDG et continua sa petite mise en scène :
- Madame, avant que vous n'arriviez j'étais en train d'expliquer la situation à mes estimés collègues. Ainsi, permettez-moi de vous dire ce qu'il se passe. Ce qu'il se passe, c'est que nous croisons la trajectoire de Jivihia, lune que vous pouvez apercevoir par la baie vitrée, au dessus de nos têtes. Il marqua un temps d'arrêt et leva les yeux aux ciels.

Apparemment, l'Empire ne veut pas que nous voyagions librement dans cette zone. Cet espace est sous blocus semble-t-il. Et... Il nous a été informé que les habitants de ce monde auraient développé des capacités intellectuelles aptes à nous... convertir. Si vous voulez mon avis, il ne s'agit là rien de plus que de superstitions. J'ai bien peur, ma dame, que nous soyons bloqués ici pour plusieurs heures.

A mon grand regret.
Regard empli de désespoir en direction d'Aramanth.




Pendant que se déroulait ce petit jeu d'affront, de provocation et de rapport de force entre les membres des Groupe-Alliers, un homme, ce qui semblait être un mercenaire, armé d'un simple fusil laser en bandoulière, s'approcha du Sapiens. Les deux hommes se ressemblaient beaucoup, à la différence que le mercenaire avec le teint plus bronzé. Il se pencha sur le jeune adolescent et lui murmura :

- Tant mieux si ces imbéciles d'Alliés se dévorent. Rien que de les voir se dépatouiller dans un territoire impérial en vaut la peine. Je pourrais rester des heures à les regarder se battre comme des idiots. Je suis Molan, vieux flibustier au service du Baron de Nanderans. Dites-moi l'ami, qu'est ce qui vous amène loin de votre pays ?

Informations:
La Fédération Minière est une nation politique ayant élu domicile sur la lune de Titan, tandis que la Guilde du Commerce détient son pouvoir sur Hypérion. Les deux nations-entreprises sont proches l'une de l'autre mais aucun n'a de pouvoir respectif sur son homologue. Seul le Syndicat Libre, chapeautant le tout et dirigé par le Président Décideur Général, détient un certain pouvoir sur les deux organismes gouvernementaux. Ainsi, le provocateur sait qu'il ne risque rien en s'attaquant à Bore Aramanth.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Ry Harlorck le Sam 13 Juil 2013, 12:12

Elle serra la main du Maître de la Fédération Minière tout en l'écoutant lui souhaiter la bienvenue. Elle remarqua son regard vers le Sapiens et le vit reprendre de son assurance tandis qu'il tancé son collègue syndiqué. Voila une attitude fort commune dans les Groupes-Alliers et dans l'Empire, rabaisser son prochain pour ce sentir important, une tactique sociale et politique utile mais qui n'avait pas sa place en ce lieu. Le membre de la Guilde du commerce chuchota quelleques paroles dans l'oreille du Maître avant de lui expliqué le peu qu'il savait dans un enrobage d’auto-apitoiement et avec une assurance pleine d'arrogance. Devait-elle le reprendre et lui expliquer en publique qu'il n'était qu'un courtisant, et qu'en privé il était son serviteur par contrat à vie?
Le moment ne se prêté pas ce genre de dispute stérile mais haut combien gratifiante quand on était supérieur à l'autre et sûre de l'emporter.


-Je vous remercies de m'avoir rapporté ces informations, dit-elle en lui souriant. Si vous voulez bien m'excuser, j'ai une communication à prendre.


Elle s'intégra dans le cercle des citoyens qui observés ce duel et rabattit son casque sur son éternel sourire. Quand son affichage apparut elle commanda les dossiers des deux troublions et demanda une inspection financière de leur possession par ces hommes et ses IA. Un moyen de pression qui pourrait servir. Une fois que ces hommes vinrent a ces cotés, elle en profita pour faire prendre a ces IA tout les dossiers des personnes présentes dans la pièce. S'écartant de ses confrères encore chaud de leur confrontation, elle fit le tour des gens présents dans la pièce pour saluer chacun d'entre eux et échanger deux-trois mots afin de prendre la température.
Elle envoya un message privé aux deux troubles fêtes:




Le prochain qui a envie de faire le beau sur le navire personnel du numéro deux de l'empire sera pas dépossédé de tous ces biens ni même rétrogradé, il sera tué par ma main.

Notre objectif est de sauvegarder nos intérêts et de tirer le plus de bénéfices de cette situation. En informations, intérêts économiques, diplomatiques,... Tout est bon a prendre.

Tout travail mérite une récompense.




Elle finit par le Sapiens qui semblait être en pleine discussion avec ce qui semblait être un soldat de fortune. Ha que de souvenirs de cette époque. Elle se rapprocha et releva son casque avec un son sourire chaleureux sur les lèvres.


-Bonjour monsieur Esnesuyo, je suis désolé des remarques de mes subordonnés sur vos origines. Je vous souhaite une attente plus agréable maintenant que la tension est calmé.


Une action qui avait était enregistré par les systèmes du vaisseau, ses échanges poli et courtois avec les différentes races et factions présentes devrait troubler les services de renseignements tout autant que les syndiqués. Cela était a l'opposé de son personnage publique et des fuites organisés de femmes froide et impitoyable. La méfiance des services de surveillances face a son comportement pourrait ouvrir des opportunités a ses confrères. Elle retourna auprès de son escorte et attendis la suite des événements tout en consultant les fichiers de renseignements arrivants.

Edit Narra : On voit pas vraiment quand c'est écrit en noir, j'ai enlevé la couleur ^^"
avatar
Ry Harlorck
Chef de Faction

Messages : 10
Réputation : 1959

Feuille de personnage
Métier: PDG
Crédits: Fond des Groupes-Alliers
Race: Evolien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Esnesuyo le Lun 15 Juil 2013, 14:33

Youslaein sursauta quand un homme s’approcha de lui pour lui parler. Il se tourna légèrement vers lui et fut surpris de voir que cet homme semblait être de son espère et fut encore plus surpris quand il comprit que les paroles de l'homme n’était pas contre sa personne, au contraire... Il s’apprêtait à lui répondre quand soudainement une femme se dirigea vers lui. Elle devait être très haut placé parmi sa hiérarchie pour que les deux hommes qui se disputaient sans aucunes retenues devant tout le monde arrêtent subitement leur querelle à sa vue. Ce qui lui sembla le plus étrange, c’est que cette femme vienne à lui  « se rabaisser » en lui présentant ses excuses pour le mauvais comportement de ses deux subordonnés. Ces excuses étaient bien entendues prononcées que pour garder un semblant de diplomatie entre leurs peuples …  

-Vous n’avez pas à vous inquiéter pour cela, dit-il en tentant un sourire serein, dès mon premier pas dans ce bâtiment j’ai eu le droit à ce genre de paroles et regards contre ma race. J’y suis comme… habitué désormais!

Il attendit que la femme s’éloigne puis se pencha vers le fameux flibustier et lui murmura à l’oreille :

-Et bien, je suis de plus en plus tenter de détruire cette satanée ségrégation que nous impose ce foutu Empire voulant se montrant invincible mais qui au moindre petit danger se barricade sous un état de quarantaine comme vous le pouvez le voir aujourd’hui avec ces fameux Jivihiens qui, si je me rappelle bien, sont dépourvus de concrets atouts physique … Mais je n’ai ni le statut ni la force pour mener une quelconque révolte. Je suis donc entrain de me déplacer de lunes en lunes, de station en station à la recherche de quelques quêtes à accomplir… Votre fameux baron de... Nandindon... Nanderans où se trouve-t-il et êtes-vous en mission pour lui actuellement ?
La fortuite rencontre avec Molan permettra peut-être au jeune Youslaein d’avoir enfin un but précis.
avatar
Esnesuyo
Nouvel Arrivant

Messages : 19
Réputation : 1960

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race: Sapiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Ven 26 Juil 2013, 09:29

Le flibustier acquiesça, lentement, puis ajouta :
- Je suis toujours sous ses ordres. j'effectue actuellement une mission de repérage pour des investissements disons... peu légaux. Sapiens, je connais la souffrance de votre peuple, mais je sais que personne ne vous viendra en aide ici. Tout ce que je peux faire, c'est vous accompagner le temps que vous rejoigniez votre prochaine destination.

Il y eut alors un bruit retentissant sur leur tête. Le dôme vitré venait d'être attaqué, et une immense aération laissait s'échapper l'air du bâtiment. La fissure créa une rafale de vent qui vint perturber l'ensemble des personnes présentes sur le pont supérieur, et un quartier-maître intervint pour donner les ordres :
- Brèche dans le dôme ! Tout le monde à son poste ! Déployez les bâches métalliques pour colmater la brèche et éviter de perdre trop d'oxygène dans ce compartiment !

Ce fut le branle-bas de combat, tout le monde se précipita dans tous les sens. Les civils tentèrent de se mettre à l’abri, tandis que la plupart des hommes disparaissaient dans les coursives privées du bâtiment de guerre. Un officier rejoignit le groupe et l'apostropha :
- Eh ! Messieurs dames, veuillez me suivre, immédiatement ! Il faut qu'on quitte ce vaisseau au plus vite ! Allez !
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Esnesuyo le Sam 27 Juil 2013, 20:31

-Eh bien à vrai dire, ma prochaine destination m’est encore inconnue, je suis en plein….

Youslaein, interrompu par la soudaine attaque que venait de subir le Curuzader, n’eut pas le temps de finir ses mots. Il leva les yeux vers le lieu d’où provenait le bruit assourdissant et vit la grande brèche empêchant très bientôt la présence de personnes sur ce pont… Il se tourna alors complètement vers le flibuster et lui lança rapidement :
- Malheureusement, nous devons clore momentanément cette discussion sur nos activités respectives.  Loin de moi la couardise mais je suis bien trop jeune pour périr asphyxié -et mourir tout court également -  vous avez entendu tout comme moi cet officier nous sommes tous de trop ici et devons faire place à ce personnel hautement plus qualifié que nous pour boucher ce fameux trou !

Tout en se frayant un passage à travers les nombreuses personnes qui s'était mise à suivre l'officier, il se dirigea d’un pas vif vers cet homme qui devait leur montrer leur prochain lieu d’accueil puis lui demanda non sans un petit air ironique :
- Eh vous là ! Je croyais que nous n’avions à craindre que pour nos esprits et non pour nos vies également !  Seriez-vous entrain de nous mentir ? Je vous prie de nous dire ce que vous savez sur nos attaquants immatériels et la raison de cette subite attaque ?
avatar
Esnesuyo
Nouvel Arrivant

Messages : 19
Réputation : 1960

Feuille de personnage
Métier: Aucun
Crédits: 2.000
Race: Sapiens

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Ruvan Kregen le Dim 20 Oct 2013, 13:35

L'Ordonnateur était à bord d'un chasseur, chose rare pour lui qui préférait le Curuzader au vaisseau monoplace mais il y a des jours comme ça où on préfère se déplacer seul et rapidement. Et de toute façon, qui pouvait savoir que l'Ordonnateur se déplaçait à bord d'un chasseur? Personne, déja que son identité était secrète alors ses déplacements l'était encore plus.

Il arriva à la Station Hay Bay et reçu une communication entrante


- Ici le Curuzader, disait-il, l'espace de Hay Bay a été déclaré zone de quarantaine par les autorités du Cercle, tout individu à proximité du Curuzader a pour ordre de s’affréter aux hangars de notre bâtiment et de rejoindre le pont supérieur pour un briefing de la situation.

Tiens tiens tiens, la zone était en quarantaine. Intéressant tout ça. L'Ordonnator manœuvra vers le hangar 2 du Curuzader et se posa en douceur, effectuant un atterrissage parfait.

Il sortit du chasseur et s'avança vers un sous-officier, son long manteau flottant légèrement pendant qu'il se déplaçait.


<< Je suis l'Ordonnator ! Conduisez moi au Colonel sur le champ, Sergent, je veux être informé de la situation. >>

Il n'avait pas besoin de mettre un masque d'or, tout le monde savait que le nouveau Ordonnateur n'aimait pas cette tradition là et avait d'autres moyens de préserver son identité.
avatar
Ruvan Kregen
Nouvel Arrivant

Messages : 7
Réputation : 1838

Feuille de personnage
Métier: Ordonnateur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Dim 20 Oct 2013, 16:47

Le sergent gardait son sang froid, et tout en conduisant l'Ordonnator dans la salle de commandement, il expliquait la situation à son supérieur. Autour d'eux, les homme s'attelaient à opérer sur leurs fonctions. De ci de là, des civils gambadaient, escortés par des hommes armées. Quelques races non humaines fuyaient certaines parties du vaisseau qui semblaient endommagées. C'était l'anarchie organisée, rarement le Curuzader n'avait eut à son bord autant d'espèces et de rangs différents.

- Monseigneur, la station spatiale Hay Bay à laquelle le Curuzader est rattachée a croisé l'orbite de Terra et s'est rapprochée de sa lune. Nous avons appliqué la procédure habituelle et avons mit la zone en quarantaine en attendant de quitter la zone. Mais une quantité anormale de débris ont été envoyés sur notre bâtiment.

Ils entrèrent dans la salle des commandes et rejoignirent, à quelques mètres plus loin, le capitaine actuellement en charge des opérations du vaisseaux. Il était penché sur un hologramme retranscrivant en temps réel le déroulement de l'action autour du navire de guerre.

- Rapport d'avarie !

Cria-t-il a l'attention de l'un de ses subordonnés qui s'empressa de lui signaler une brèche dans l'un des dômes de plaisance. Il suait à pleine goutte et s'essuyait le front d'un revers de manche. Les yeux posés sur son panneau, il avait remarqué la présence de son supérieur et s'adressa à ce dernier :

- Monseigneur ! Les Jivihians nous attaquent, ils ont percé la coque de notre bâtiment avec des roches chargées de matières explosives non identifiées. On les soupçonne de vouloir profiter de notre présence pour prendre le contrôle des esprits faibles et fomenter une mutinerie, ou pire, une rébellion. C'est inhabituel de leur part. Aux vues de la situation, c'est... c'est une déclaration de guerre monseigneur !

Les officiers présents se tournaient vers l'Ordonnateur, attendant ses ordres. La guerre. Voilà des années qu'il ne l'avaient pas faite. La guerre était un terme barbare, un terme non civilisé. C'était la plus haute hérésie du système solaire. Ils avaient peur, cela se voyait sur leurs visages.

***

De l'autre côté du bâtiment, Esnesuyo, Bore Amaranth et Ry Harlock étaient confinés, avec d'autres civils, dans une navette d'évacuation.
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Ruvan Kregen le Dim 20 Oct 2013, 20:03

L'Ordonnateur apprit donc que la Station avait croisé l'orbite de Terra et s'était rapproché de leur lune, pire encore, il semblerait que les Jivihians osaient les attaquer. Le Capitaine parla même de déclaration de guerre, un terme tabou dans le système solaire mais pas pour tous, pas pour l'Ordonnateur en tout cas.

<< Une déclaration de guerre dites-vous? Si ils veulent la guerre, ils vont l'avoir. Envoyez un message sécurisé sur les réseaux du Totalis Impérium, informez chaque soldat de l'Empire de la situation. Faites venir une flotte dans les plus brefs délais et que le système d'armement du Curuzader ouvre le feu ! Exécution ! >>

L'Ordonnateur se chargea, quand à lui, de prévenir l'Impérator.
avatar
Ruvan Kregen
Nouvel Arrivant

Messages : 7
Réputation : 1838

Feuille de personnage
Métier: Ordonnateur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Isaac Johnson le Ven 25 Oct 2013, 20:48

Un petit vaisseau solitaire se promenait parmi les étoiles, dans un secteur du système quelconque, lorsque vint l'appel. A l'intérieur du cockpit de l'USG Therion, Isaac ralentit les moteurs et autorisa la communication. Ainsi apprit-il qu'il était proche de la station Hay Bay et qu'il avait pour ordre de la rejoindre séance tenante. Soit, c'était pas vraiment son projet à la base mais il n'avait rien de mieux à faire et de toute façon n'avait pas vraiment le choix...

Aussi le vaisseau changea-t-il de cap, direction Hay Bay. Cela lui prit quelques heures, puis il la vit enfin, gigantesque, telle une ruche géante. L'endroit lui semblait bien en valoir un autre, et il était curieux de savoir ce qu'on attendait de lui et surtout ce qu'il se passait. Il n'allait surement pas tarder à le savoir, il contacta l'opérateur des aires d'atterrissage rapidement puis se posa. Soupirant lourdement, il enfila rapidement sa tenue d'ingénieur et verrouilla derrière lui le vaisseau.

La station était véritablement énorme, et elle lui semblait aussi attirante que dangereuse, les apparences pouvaient se révéler trompeuses, Khara lui avait au moins appris ça, et quelques autres choses. Il secoua la tête, tout cela il avait fallu le laisser loin derrière lui depuis longtemps. Résigné, il chercha à parler à quelqu'un qui pourrait le renseigner sur l'endroit ou il devait aller et s'il savait ce qui se passait par ici...
avatar
Isaac Johnson
Débutant

Messages : 25
Réputation : 1860
Localisation : Parmi les étoiles

Feuille de personnage
Métier: Ingénieur
Crédits: 2.000
Race: Melior

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Narrateur le Lun 28 Oct 2013, 14:40


Chocs. Bousculades. Silences. Contrecoups. Balancier. Silences. Longue attente. Le vaisseau du Curuzader parle. Il prononce des mots qui n'ont pas été dits depuis de longues années. Des phrases que l'on n'osait plus entendre. Ces mots, ce sont les coups des canons laser orbitaux, immenses tubes aux générateurs nucléaires capables de déployer un flux d'énergie aussi intense que son diamètre peut atteindre plusieurs milliers de kilomètres.

Un bombardement sur Jivihia ordonné par le second de l'Empire. Du jamais vu, du jamais cru, de l'improbable. Et pourtant, c'est bien ce qui était en train de se produire. La surface lunaire se voyait décoré de petites étincelles qui, aussi loin que remontent les souvenirs des hommes de l'équipage, étaient en réalité des bourrasques de flux énergétiques destructeurs, aptes à carboniser et détruire n'importe quelle matière.

Incroyable.

Mais vrai... Et dans les soutes et couloirs du bâtiment, on entendait le grondement des canons qui ne cessaient de souffler leurs crachats mortels. Bruit sourd. Vibration. Silence. Contrecoup. Balancier. Silence de nouveau.

Les yeux de chacun étaient rivés sur l'Ordonnator, ils attendaient les prochains ordres, les prochaines manœuvres à effectuer, la marche à suivre. Car personne n'était habitué, ici, à ouvrir le feu sans sommation, sans même un échange. En réalité, personne, ici présent, n'était habitué à ouvrir le feu, ni même n'avait envisagé cette possibilité.

La Guerre ?

Incroyable...

Puis, les canons stoppèrent. Le Curuzader était figé dans l'espace. Comme bercé par les vents solaires. Quelques kilomètres plus loin, la station hay Bay regardait le spectacle, effarée. Les civils portaient les mains à leur bouche. Les hommes d'affaire arrêtaient leur spéculation et portaient leurs regards vers les hublots, stupéfaits. Les enfants cessaient de jouer dans les grandes allées vertes de la station et, à travers les baies vitrées, sentaient les vibration du bombardement.

Cela avait duré une vingtaine de minutes. Les Jivihians avaient été pris pour cible. Combien d'entre eux étaient morts ? Combien de meurtres venaient d'être commis au nom de l'hégémonie impériale ? Cela était-t-il réellement nécessaire ? Jivihians, certes. Mais vivants également.

Tout le monde avait vu ces images. Capturées par des vaisseaux-coptères de journalistes, des sondes-caméras de puissants médias. Tout le système solaire avait, en cette heure, les yeux rivés sur la lune Jivihia. Cette dernière était rayonnante d'énergie, de loin. Mais à la surface, c'était des centaines de milliers de villes et de sanctuaires qui venaient d'être touchés.

Raclement de gorge.

Anxiété.

Puis...

- Monseigneur... Devons... devons-nous effectuer une... une deuxième salve ?
avatar
Narrateur
Fondateur

Messages : 233
Réputation : 2257
Localisation : L'Espace

Feuille de personnage
Métier: Empereur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

http://leoss-jdr.forumactif.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Ruvan Kregen le Lun 28 Oct 2013, 21:02

Vingt minutes, vingt longues minutes pendant lesquelles l'Enfer se déchaina sur la lune de Terra. Les Jivihans allaient connaître la peur pour avoir osé s'en prendre à l'Empire de manière aussi direct.

L'Ordonnator avait conscience qu'une telle réponse était extrême mais personne ne s'attaquait ainsi au Totalis Impérium sans en subir les conséquences. Certes, une telle riposte était extrémiste mais nécessaire sinon n'importe qui pourrait attaquer les positions de l'Empire sans en subir le courroux. Et si il fallait envoyer un coup de semonce pour faire passer le message au reste du Système Solaire, Ruvan le ferait, il venait de le faire d'ailleurs et même si il voyait que chaque soldat du Curuzader en était choqué et traumatisé, lui ne l'était pas...


<< Non, n'envoyez pas de seconde salve, ceci était un coup de semonce afin de montrer que personne ne s'en prend ainsi au Totalis Impérium.

Envoyez un message aux Jivihans, dites leur que je souhaite rencontrer leurs dirigeants ici même ! Execution ! >>


Ruvan avança vers la baie vitrée qui donnait sur la surface de la Lune de Terra, les mains dans le dos, pensif. Il savait qu'il avait été loin mais il s'en fichait royalement.
avatar
Ruvan Kregen
Nouvel Arrivant

Messages : 7
Réputation : 1838

Feuille de personnage
Métier: Ordonnateur
Crédits: 2.000
Race: Evolien

Revenir en haut Aller en bas

Re: Sur la Piste des Cendres

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum